Grands-parents devenus grands-parents : depuis Varèse un chemin dédié à ceux qui attendent un petit-enfant


« Être parent ne signifie pas automatiquement que vous êtes prêt à être grand-parent. Et qu’est-ce que cela signifie d’être grands-parents?” C’est la prémisse qui a conduit le psychologue de Varèse Cristiana De Porcellinis présenter le premier “Parcours des grands-parents et futurs grands-parents : 3 étapes + 1”.
« Pas un cours où l’on apprend à devenir grand-parent, mais où l’on aborde le sujet renforcer le rôle des grands-parents, comparer les vécus entre ressentis et tensions ou pressions liées au nouveau rôle », explique le professionnel.

Et l’amélioration du rôle fondamental des grands-parents est l’objectif de : La Journée mondiale des grands-parents a été instituée pour la première fois en 2021 et tombe aujourd’hui, dimanche 24 juillet 2022, le quatrième dimanche de juillet.
“L’idée de ce cours est née pour répondre aux demandes parfois explicites mais souvent implicites des parents, dans le double but d’apporter des solutions à ces problèmes dans les relations avec les grands-parents qui surviennent parfois et aussi de préserver la précieuse relation que les parents et les petits-enfants s’installent chez leurs grands-parents », explique la psychologue.

grands-parents

TERRAIN

Quand un bébé naît, l’accent est mis sur le nouveau-né et les parents, mais les grands-parents naissent aussi avec le bébéqui ont au moins un rôle affectif fondamental pour l’enfant et qui ont également besoin d’être guidés pour se découvrir dans ce nouveau rôle avec également des informations physiologiques et pédagogiques de base, sachant que le contexte socio-éducatif des enfants d’aujourd’hui a beaucoup changé. Et cela peut aussi créer des tensions entre grands-parents et parents, des malentendus en réalité faciles à éviter.

ÉTAPE 1 : COMPARAISON DE 3 GÉNÉRATIONS

Le contexte socio-éducatif actuel est certes différent par rapport à celles vécues par les grands-parents d’aujourd’hui dans leur expérience d’enfant ou encore dans le rôle de parents. De ce fait, certaines pratiques qui faisaient alors partie de leur quotidien, des choses qui ont toujours été faites, sont remises en question ou tout simplement plus acceptées dans le contexte sociétal et éducatif d’aujourd’hui. Et cela évince les nouveaux grands-parents, créant peut-être des tensions involontaires avec les parents de l’enfant.

Par rapport à il y a quelques années, on ne parle plus de violence physique ou verbale, ce que les grands-parents d’aujourd’hui ne considèrent même pas – explique De Porcellinis – mais des différences apparaissent. également dans le domaine de la nutrition, de la gestion et de la perception des risques et des règles“.

grands-parents

ÉTAPE 2 : LA RELATION AVEC LES PETITS-ENFANTS

On a trop souvent tendance à confondre le rôle et l’affection des grands-parents avec la volonté d’être docile avec enfants et petits-enfants, jusqu’à assumer des responsabilités propres aux parents : “Le rôle des grands-parents est fondamental sur le plan affectif en raison de la relation privilégiée construite avec les petits-enfants – précise le psychologue – cependant, cela peut parfois conduire à des dynamiques problématiques ».

L’avertissement dans cette phrase est double : d’une part les grands-parents, tout en maintenant la spontanéité dans la relation avec les petits-enfants, ne doivent pas céder à la tentation de trianguler avec les petits-enfantsévitant ainsi de violer les règles ou interdictions parentales explicites.
D’autre part, il est également vrai que les parents doivent éviter de transférer les responsabilités parentales aux grands-parents. Bref, il ne faut pas trop demander aux grands-parents et ils doivent aussi pouvoir dire non aux demandes des enfants, même si cela concerne les petits-enfants : “Être grand-mère et grand-père est un plaisir qui implique une relation, pas un travail à temps plein, ” explique le psychologue.

ÉTAPE 3 : PROMOUVOIR L’AUTONOMIE DES PETITS-ENFANTS

Un autre élément qui menace de fragiliser la relation avec les petits-enfants (et avec les parents) concerne anxiété excessive. Il est courant que les grands-parents soient plus préoccupés par leurs petits-enfants, comme la possibilité de tomber, de se couper ou de se blesser, qu’ils ne l’ont vécu dans le rôle de parents.

C’est en partie physiologique, car une chose est de s’occuper de ses enfants, c’en est une autre de s’occuper des enfants des autres, même et peut-être surtout s’il s’agit de petits-enfants. En partie, cependant, il doit être réduit à un état de réalité et de conscience, en tenant compte des éléments suivants : pour grandir, les enfants ont besoin de développer leur autonomieen mangeant ou en s’habillant seul, mais aussi en expérimentant l’espace et le mouvement, en prenant parfois de petits risques par rapport à l’âge.

grands-parents

ÉTAPE 4 : PARENTS

La dernière étape est en fait une proposition de rendez-vous avec parents. Une occasion d’échanger qui doit exister, pour partager certains choix pédagogiques, pour qu’il y ait cohérence, et aussi pour bien faire comprendre qu’être grand-père n’est pas un travail, mais un plaisir. Dès lors, la disponibilité des grands-parents, bien que de plus en plus fondamentale, non seulement pour le bien-être des enfants, mais aussi pour l’organisation et la stabilité sociale, voire économique, des jeunes familles, ne peut être tenue pour acquise.

Les grands-parents devraient pouvoir dire non. Ce qui importe le plus, c’est la relation que vous développez avec vos petits-enfants, pas le temps que vous passez avec eux. Nous devons en être conscients et ne pas avoir peur du chantage moral.

“La relation entre grands-parents et petits-enfants est fondamentale pour la croissance et la préservation des enfants” nous avons besoin de transparence entre parents et grands-parentssans cacher des activités ou des blagues qui constitueraient des triangulations incorrectes, surtout pour l’enfant – explique De Porcellinis – Van éviter aussi la tentation d’entraîner les enfants dans une dynamique qui est en réalité entre le grand-père et l’enfant, qui a grandi“.

CHEMIN

La première édition du cours a été présentée en avant-première à Caronno Varesino au Centre Stella Stellina en mai, mais le psychologue de Varese s’organise déjà pour le présenter à nouveau à l’automne.

Leave a Comment