Faisons quelque chose, revenons à gauche !

de Carlo Schettino

Lisez, faites quelque chose de sinistre.

Le Parti démocrate essaie de reprendre par tous les moyens professionnels de la politique de tous les petits partis et des branches d’ex-exilés et de toutes sortes d’alignements dans le seul but de faire la masse. Cette « Ammuina » (terme napolitain désignant la confusion, ndlr) a pour seul but de fournir, si possible, la confirmation éventuelle de la centre droit de Giorgia Meloni. La politique de centre-gauche s’engage une autre erreurc’est-à-dire se concentrer sur ceux qui siégeaient “habituellement” sur les bancs, plutôt que de produire des projets politiques e horaires clairssemblable aux besoins de la politique et surtout “utile” pour l’avenir du pays.

Le mur électoral, la distance entre la société civile et la politique, l’absentéisme dans les urnes sont les vrais problèmes auxquels nous devons faire face. En ce moment, jamais comme aujourd’hui, des gens décentsceux qui travaillent et élèvent leurs enfants dans l’espoir d’un avenir meilleur, en attente d’une idée, un projet autour duquel fédérer et partager. Un projet de changement réel, une onde de choc comme le sentiment que ‘tangentopoli’ s’est développé.

Que des gens soient là et qu’ils soient parmi nous, je suis l’un d’entre eux. Il y a des millions qui ont rêvé de voir ce mur tomber, de voir changer la logique et de voir enfin de l’air pur entrer dans le bâtiment. Ces gens veulent écouter de vrais programmes, pas des slogans, ils veulent s’engager à la première personne au cours de leur vie et pas seulement être tapé pour un vote, veut voir enfin la détermination et la détermination contre le système conspiré et corrompu et contre les lobbies des exploiteurs, contre l’indolence des contrôleurs. Il veut voir la justice appliquée et le profit n’est pas le seul moyen, il veut cesser de fournir des armes à l’Ukraine mais il veut que la guerre se termine et il veut un engagement sérieux dans les négociations, sans être le chien de l’OTAN.

Il veut que nous commencions à éliminer les combustibles fossiles et à adopter des sources d’énergie renouvelables, il veut de l’eau publique et des plages appartenant à l’État, il veut mettre la nature au centre et nouveaux projets économiques circulaire et de la numérisation, il souhaite que chacun ait un logement décent et que l’Etat donne la citoyenneté aux enfants d’immigrés. Elle veut l’égalité des sexes et un nouveau rôle pour les femmes dans ce pays, elle veut des investissements qui facilitent le transport ferroviaire de voyageurs du nord au sud, meilleures écoles et qu’ils forment leurs enfants à la fois mentalement et physiquement et les maintiennent dans un environnement proactif jusqu’à leur retour du travail, les éloignent de la rue. Il veut un système de santé dans lequel on n’a pas à attendre des mois pour une analyse et qui a les meilleures opportunités et les meilleurs médecins et infirmières, une lutte contre poulpe mafieux réel et sans voisinage, permettant aux gens de vivre et de ne pas suffoquer.

Que pensez-vous pourrait être une idée sur quoi et comment faire un programme? Au lieu de cela, la cerise sur le gâteau est votre confirmation de partir convaincre les électeurs déçu que le centre-droit ait voté pour le centre-gauche. Je suis ignorant et j’avoue que je ne comprends rien à la politique, encore moins à cela, mais j’aimerais vous dire juste trois choses :

1) Pourquoi ne commencez-vous pas à parler aux gauchistes (les vrais qui ne possèdent aucune propriété à Santa Margherita Ligure) et demandez-vous ce qu’ils attendent vraiment Que fait un hypothétique gouvernement de centre gauche ?

2) Pourquoi ne pas demander aux anciens électeurs de centre gauche ce qu’ils veulent que nous fassions, dans quels domaines intervenir, comment procéder et avec quel sérieux récupérer un grand nombre de votes que vous avez perdu et que vous continuez à perdre ?

3) Oubliez tous les exilés d’hier (Renzi, Calenda, Di Maio) : ils cherchent juste un toit parce qu’ils savent qu’ils ne passeraient pas le scrutin des électeurs, et puis ils sont tous de droite et libéraux. N’oubliez pas les anciens électeurs de centre-droit, car Salvini vous a dit que quiconque change de chemise n’aime personne d’autre que vous.

Bref, Letta, retourne à gauche, c…0 !

Le blog Supporter contient des articles rédigés par des lecteurs qui ont décidé de contribuer à la croissance d’ilfattoquotidiano.it, de souscrire à l’offre Supporter et de devenir ainsi une partie active de notre communauté. Parmi les messages envoyés, Peter Gomez et les éditeurs sélectionneront et publieront les plus intéressants. Ce blog est né d’une idée des lecteurs, continuez à en faire votre espace. Devenir supporter, c’est aussi mettre son visage, sa signature ou son engagement : rejoignez nos campagnes, pensez avoir un rôle actif ! Si vous souhaitez participer, pour le prix d'”un cappuccino par semaine”, vous pouvez également diffuser en direct la réunion de rédaction du jeudi – nous envoyer des suggestions, des nouvelles et des idées en temps réel – et accéder au forum réservé où vous pouvez discuter et interagir avec les rédacteurs . Découvrez tous les avantages !

Leave a Comment