Amour du bénévolat et origine suisse : Selina Fedi, la première femme maire de Zogno

Quelles caractéristiques ne doivent pas manquer au maire d’une petite commune ? Les réponses peuvent varier considérablement, mais beaucoup ont une chose en commun : le souci des autres. Penser aux gens qui nous entourent est une qualité indispensable dans de nombreux métiers et Selina Odette Fédic, maire de Zogno, ne le sait que trop bien. Son histoire commence, d’une manière quelque peu inhabituelle, non pas dans la vallée de Brembana, mais au-delà des Alpes, dans Suisse.

« Je suis né il y a 56 ans à Genèveoù est le mien les parents ont émigré pour des raisons professionnelles: nous sommes retournés à Zogno quand j’ai eu trois ans. Ma famille m’a appris à donner la priorité aux autres, à maximiser la disponibilité et à aider les autres. Le bénévolat a toujours fait partie de ma vie. En fait, je suis une personne simple qui sait écouter, avec une envie de connaître et d’apprendre et ensuite de répondre aux besoins des citoyens”. En parlant de besoins, avant de rejoindre l’administration, Selina s’est longtemps consacrée aux activités de : Bénévolat. “Je m’occupais de ça et de la famille, j’étais encore à la maison et je passais mon temps à faire différentes activités, même avant d’avoir le Commerçant puis j’ai travaillé dans des écoles. Je faisais partie de l’association ‘Non Solo Sogni’ de Zogno, où j’apportais des repas aux personnes âgées un jour par semaine, mais j’étais dans le groupe des bénévoles de la paroisse, pour plus de 30 ans j’ai travaillé dans le cinéma de Triestemon mari était directeur de cinéma et j’étais la caissière” raconte. “Je suis toujours bénévole du groupe OFTAL, l’Opéra Fédératif des Transports de Malades à Lourdes, Je consacre une semaine par an à ramener les malades en France. Mes parents l’ont fait pendant de nombreuses années et mon mari et moi avons pris leurs places, d’abord nous sommes allés en train, dernièrement en bus et j’assiste les voyageurs pendant le voyage ».

De ses parents, Selina a également hérité du passion pour les affaires publiquesmalgré son entrée en politique à l’âge adulte. “Mes parents ont toujours fait partie du groupe Lega Nord et j’ai commencé mon parcours politico-administratif personnel en 2014 avec la candidature sur la liste de la Lega di Zogno à la mairie de Giuliano Ghisalberti” explique, « J’ai donc intégré le conseil municipal avec la nomination d’échevin de l’environnement et des parcs publics. Ce poste m’a donné une bonne connaissance de l’administration publique et j’ai compris qu’un bon administrateur doit être pleinement disposé à assumer l’engagement pris, dans le seul but de faire grandir sa propre communauté. Ma candidature à la mairie a été mûrie au sein du conseil municipal, puis partagée avec le groupe Lega, pour moi c’est un grand honneur de la première femme élue à ce poste dans la commune de Zogno”.

L’élection est une grande satisfaction, mais une congrégation ne peut pas être gouvernée seule. «J’ai un groupe d’administrateurs municipaux, consolidé au fil des ans, avec qui j’ai collaboré et réalisé d’importants projets de mes prédécesseurs pour le bien-être de la communauté de Zurich et de toute la vallée de Brembana. Nous essayons d’avoir une administration à l’écoute du pays, proche des citoyens et des entreprises du territoire : je ne suis pas quelqu’un qui parle beaucoup ou fait des discours et j’aime agir, si nécessaire j’y vais et je n’ai aucun problème “


Voce delle Valli Trony Zogno du 21 juillet au 3 août - La Voce delle Valli

Non seulement un groupe consolidé, l’administration est aussi une tâche pour laquelle le nouvelles recrues: “Mon groupe comprend également des jeunes qui abordent la politique et la vie administrative, offrant un juste équilibre et une valeur ajoutée compensée par ceux qui ont consolidé une expérience politique au fil des années. Je suis conscient que je n’aurais jamais pu prendre cet engagement seul, car c’est assez dur, je dois organiser mon temps, mais peu importe ».

Les besoins administratifs sont toujours nombreux : “Le matin je me dis que je suis là pour tout le monde aujourd’hui aussi, je donne mon engagement et j’espère faire quelque chose de bien, tous les jours ne se ressemblent pas, mais mon engagement est toujours là : Ma porte est toujours ouverte, les personnes dans le besoin peuvent toujours venir, avec les bons moments et les bonnes méthodes. Il arrive aussi que quelqu’un rentre pour insulter, ce n’est pas bien, mais pour ceux qui ont des problèmes, je suis là”. Parmi grande satisfactionen fait il y a aussi moments moins faciles. « Malheureusement, la vie nous réserve aussi des épreuves personnelles difficiles. Mon mari, après des années de lutte contre une maladie grave, nous a quittés en janvier 2021. C’est un travail important et exigeant d’être maire, et s’il n’y avait pas le soutien de mon fils, de ma famille d’origine, de ma faction politico-administrative et de tous ces gens qui me feraient encore sourire moins seul ressenti après cette tombe perte, il aurait été encore plus difficile de faire face à mes obligations de réalisateur ».

Des obligations dont Selina se sépare dans ses temps libres, avec des activités relaxantes et relaxantes. “Mes hobbies sont de fabriquer” balades paisibles en montagnelumière romans historiques et curieux, écoutez de la musique italienne. Mengoni est mon chanteur préféré ! Chaque fois que le temps le permet, j’aime regarder les émissions de télévision, qui ont parfois le pouvoir de me faire rire. J’aime passer des journées avec mes vieux amis, j’aime cuisiner et j’apprécie la bonne nourriture. Je ne recherche pas des menus sophistiqués, mais j’aime bien manger ».

ed0004d6 a7df 404c 9065 165fbe4c006d - La voix des vallées

Leave a Comment