Le conseil d’administration d’Hera approuve les résultats du premier semestre 2022. Le rapport semestriel montre une croissance du chiffre d’affaires et de la marge opérationnelle – Friulisera

Le conseil d’administration du groupe Hera, présidé par Tomaso Tommasi di Vignano, a approuvé aujourd’hui à l’unanimité les résultats économiques consolidés du premier semestre 2022. Malgré le scénario compliqué, caractérisé par la volatilité persistante du marché de l’énergie et les conflits géopolitiques à l’échelle internationale, les politiques de gestion mises en place et le modèle économique du groupe Hera, solide et résilient, se sont à nouveau avérés efficaces, permettant d’atteindre des résultats même en cette situation difficile, qui garantissent à la fois la qualité et la continuité du service et la création constante de valeur pour tous.
La stratégie multi-métiers désormais consolidée, équilibrée entre croissance organique et fusions-acquisitions et entre activités régulées et concurrentielles libres, a en effet permis à la multi-utilité, même dans des scénarios caractérisés par des crises systémiques de plus en plus fréquentes, d’affronter positivement les défis de 2022. .
Les résultats obtenus au premier semestre sont plus perceptibles car ils compensent également pleinement l’impact négatif de la résolution Arera 614/2021 liée à la réduction du rendement du capital investi dans les activités régulées (WACC). Quant aux changements de périmètre, les domaines de l’énergie ont bénéficié des acquisitions, via la filiale Hera Comm, de 90% de la société abruzzaise Eco Gas et de 100% de la société Con Energia. En outre, l’attribution à Hera Comm du service de protection progressive pour la fourniture d’électricité aux PME dans 9 régions italiennes. Dans le domaine de l’environnement, par rapport à juin 2021, il y a l’intégration de 80% du groupe Vallortigara, qui fournit des services aux industries, aux autorités publiques et aux citoyens et gère une plate-forme multifonctionnelle de traitement des déchets spéciaux en Vénétie. Par ailleurs, l’acquisition le 30 juin 2022, via la filiale Marche Multiservizi, de 70% de Macero Maceratese, active dans le secteur de la gestion des déchets. Avec cette nouvelle opération, le Groupe Hera renforce son leadership au niveau national dans le secteur de l’environnement, avec un accent particulier sur la gestion et le traitement des déchets industriels.

Chiffre d’affaires d’environ 8,9 milliards
Au premier semestre 2022, le chiffre d’affaires s’est élevé à 8 896,0 M€, en forte progression (+ 112,8 %) par rapport à 4 179,7 M€ au 30 juin 2021, grâce à la contribution de l’ensemble des grands métiers. Les secteurs de l’énergie en particulier affichent une croissance importante, principalement en raison de la hausse des prix des matières premières. Par ailleurs, il faut noter la croissance des services énergétiques liés à l’efficacité énergétique dans les bâtiments résidentiels (prime façade et super bonus 110%), et l’augmentation des activités de services à valeur ajoutée pour les clients. En revanche, dans le secteur de l’environnement, la production d’énergie, les nouvelles acquisitions dans le marché industriel et les changements de prix dans les marchés concernés ont eu un impact sur la hausse des revenus.

Marge Brute Opérationnelle (MBO)* à 631,2 millions
L’EBITDA* du premier semestre 2022 s’élève à 631,2 millions d’euros (+3,3%) contre 610,9 millions d’euros au 30 juin 2021, soit une hausse de 20,3 millions d’euros, principalement due aux contributions de l’énergie, de l’environnement et des zones humides. Amélioration de la gestion financière, stabilité substantielle du résultat avant impôt* et du résultat net* Le résultat de la gestion financière au 30 juin 2022 s’élève à 50,9 millions d’euros, en amélioration de 4,2 millions d’euros par rapport au 30 juin 2021, principalement du fait de la baisse des charges financières sur la dette à long terme (du fait des opérations d’optimisation de la dette) et la baisse des coûts d’actualisation des fonds. Ainsi, par rapport aux données de l’année précédente, le résultat avant impôt* s’élève à 284,0 M€, en légère hausse (+0,9%) par rapport aux 281,5 M€ du premier semestre 2021, alors que le résultat net* est égal à 201,7 M€. , est confirmé conformément à celui au 30 juin 2021.

Bénéfice net* de 201,7 millions
Le résultat net* au 30 juin 2022 s’élève à 201,7 millions d’euros, contre 231,1 millions au premier semestre 2021, incluant des éléments exceptionnels de 24,7 millions d’euros, générés du fait du rééchelonnement fiscal et du rachat partiel de certaines obligations.

Investissements de croissance et dette financière nette sensibles à la hausse de la valeur du stockage de gaz
Au premier semestre 2022, les investissements opérationnels du Groupe, hors subventions d’investissement, se sont élevés à 287,1 M€, en forte augmentation (+16,3%) par rapport à 246,9 M€ sur la même période de l’année précédente, et concernent principalement des interventions sur installations, réseaux et infrastructures. A cela s’ajoutent les ajustements réglementaires qui concernent principalement la distribution de gaz pour le remplacement massif des compteurs et le secteur de l’assainissement et de l’assainissement.
La dette financière nette est passée de 3 261,3 millions au 31 décembre 2021 à 3 682,4 millions au 30 juin 2022, soit une augmentation d’environ 421,1 millions d’euros par rapport à l’année précédente, principalement due à la variation du fonds de roulement net * due à la valeur plus élevée de stockage de gaz déjà contracté afin de mieux gérer les besoins de la prochaine saison thermique et de garantir la qualité et la continuité de service à ses clients. Le ratio dette nette / EBITDA* a légèrement augmenté à 2,96x.

Déclaration du président exécutif Tomaso Tommasi di Vignano
Les résultats obtenus au cours du semestre sont cohérents à la fois avec les résultats de croissance présentés au premier trimestre de l’année et avec les objectifs clés inclus dans le plan industriel. La politique de gestion, prudente et averse au risque, a fait preuve d’une grande résilience, même face aux scénarios extrêmes actuels, assurant la poursuite d’un processus de croissance issu de notre longue feuille de route. Cette situation a permis de respecter pleinement les engagements pris auprès des investisseurs, comme en témoigne le mois dernier le versement d’un dividende conforme aux attentes et en hausse de 9% par rapport à l’année précédente. Forts d’un modèle économique résilient et d’une solidité financière éprouvée, nous faisons face au contexte actuel et nous nous engageons également à tenir nos engagements envers toutes nos parties prenantes pour l’avenir.

Déclaration du directeur général Orazio Iacono
Malgré un contexte énergétique national et international instable et une volatilité extrême des marchés, le groupe Hera a surperformé au premier semestre 2022 qu’au premier semestre de l’année précédente, avec des résultats globalement positifs dans tous les domaines d’activité. La solidité financière du Groupe nous a également permis de confirmer l’important programme d’investissements prévus, en croissance de plus de 16% sur le semestre par rapport à 2021 et axé sur l’innovation et l’amélioration de la performance des réseaux et des installations, dans l’optique de toujours offrir le meilleur qualité et efficacité du service. En parallèle, nous avons poursuivi notre quête d’une croissance durable et inclusive au bénéfice des communautés et des territoires.

* Afin de rendre la lecture des résultats plus cohérente avec les performances réelles de l’entreprise gazière et d’assurer leur meilleure comparabilité, les valeurs marquées d’un astérisque contiennent un ajustement de gestion qui prend en compte la valorisation des flux en stockage contre les prix actuels de la période d’injection, excluant ainsi les achats destinés à être livrés aux clients finaux avec des coûts déterminés en 2021 (très inférieurs aux coûts du deuxième trimestre 2022). Voir la section « Rapprochement des éléments exceptionnels et des ajustements de gestion avec les états financiers », dans laquelle le rapprochement entre les états de gestion et les états financiers est inclus.

Leave a Comment