On ne l’abandonne pas, on ne fait pas les bêtes : la campagne Ecoitaliasolidale

Cette année, Ecoitaliasolidale poursuit la traditionnelle campagne de sensibilisation contre le phénomène d’abandon d’animaux en été, thème qui était absent de ce lancement de la campagne électorale. Avec nous Pr. Ennio La Malfa, le père du mouvement écologiste italien, se souvient de la célèbre expression de Gandhi.

Témoignage de l’initiative était le champion du monde de randonnée, Giuliana Salce

Le pourcentage le plus élevé d’animaux abandonnés est enregistré en période estivale, 25-30%, lorsque le départ pour les vacances pose le problème de la présence de notre ami à quatre pattes qui nous a été fidèle jusqu’à présent et qui à de nombreuses reprises, malheureusement, cela devient comme un vu un obstacle. Et en ce début de campagne électorale, on constate l’absence quasi totale des questions environnementales et de défense animale dans la polémique politique ».

C’est l’accusation de Cinzia Caruso, responsable nationale du département de défense et de santé animale du mouvement écologique Ecoitaliasolidale.

“On estime qu’en moyenne 80 000 chats et 50 000 chiens sont abandonnés en Italie chaque année, dont plus de 80 % risquent de mourir d’accidents, de difficultés ou d’abus.”

« Selon une enquête Censis de 2019, les Italiens sont les premiers en Europe en termes de nombre d’animaux de compagnie : ils sont présents dans 52 % des foyers. Avec 53,1 animaux domestiques pour 100 habitants, l’Italie occupe la deuxième place en Europe, un record extrêmement positif pour notre pays. Chez Ecoitaliasolidale, comme chaque année – rappelle le président d’Ecoitaliasolidale, Piergiorgio Benvenuti – nous consacrons une campagne nationale contre l’abandon des animaux de compagnie intitulée “Nous ne l’abandonnons pas, nous ne fabriquons pas d’animaux”, avec un logo conçu par un groupe d’enfants , rappelant la célèbre phrase du Mahatma Gandhi, “la grandeur et l’avancement moral d’une nation sont jugés par la façon dont elle traite les animaux”

“Cette année, l’initiative Ecoitaliasolidale est soutenue par le professeur Ennio La Malfa, l’un des fondateurs du mouvement environnemental italien et aujourd’hui directeur scientifique d’Ecoitalisolidale, qui rappelle à quel point” laisser un animal devenu domestique est un fait traumatisant En effet, selon les études, plus de 80 % des animaux abandonnés risquent de mourir dans des accidents de la circulation et des difficultés dues à l’incapacité, une fois relâchés, de trouver de la nourriture par eux-mêmes. En plus d’augmenter le nombre d’animaux errants, déjà égal à plus de 900 000 spécimens”.

“Non seulement – suivez La Malfa, Benvenuti et Caruso – pas l’habitude d’être seul et en cas d’abandon de la route, ce phénomène représente souvent un grave danger pour le réseau routier, à tel point que nous pourrions nous élever, nous aimerions vous rappeler, dans les responsabilités telles que l’homicide involontaire, dans le cas où les animaux abandonnés causent des accidents graves ».

“Cette année, le témoignage de la campagne Ecoitalisolidale a été Giuliana Salce, marcheuse italienne, médaille d’or aux Championnats du monde en salle de 1985 à Paris, d’argent en 1987 à Indianapolis et à Liévin, ainsi que 12 titres italiens absolus obtenus et inclus dans le Hall of Fame – Les meilleurs athlètes italiens de tous les temps.

« Nous sommes convaincus que les institutions, les collectivités locales et tous les acteurs de la communication peuvent faire beaucoup plus pour lutter contre l’abandon et la maltraitance des animaux de compagnie en lançant des campagnes de sensibilisation plus larges et plus pointues. Nous sommes convaincus – concluent La Malfa, Benvenuti et Caruso – qu’il est nécessaire de commencer par les écoles pour enseigner aux jeunes plus d’attention et de sensibilité, pour l’environnement en général et pour les animaux, pour aider à créer un avenir meilleur.

Il n’y a plus de temps à perdre et donc il faut aller vite, et ce ne peut être que la championne du monde de marche, Giuliana Salce, qui a donné le coup de pouce gagnant à notre initiative traditionnelle. “.

Leave a Comment