Bergame, mon voyage au son de l’écriture – Livres

(par Mauretta Capuano) (ANSA) – ROME, AUG 02 – SONIA BERGAMASCO, LE CARNET (LA NAVE DI TESEO, PP 112, EURO 16). Écrire comme “une chose saine, quelque chose qui a un corps à jouer, qui a à la fois une mesure musicale et une extension dans l’histoire”. Sonia Bergamasco, comédienne et metteur en scène, interprète de Livia dans la série ‘Il commissario Montalbano’, fait du mot un voyage de découverte dans ses débuts poétiques avec ‘Il quaderno’ (Le navire de Thésée). Comptines, fentes lyriques, nouvelles, le livre, avec la préface de Maria Grazia Calandrone et sur la couverture une photo de Sonia enfant, s’ouvre sur l’image d’une vague qui fait référence à un cahier perdu et se déplace entre le visible et l’invisible .la base du geste poétique qu’est celui du « dit et chanté ».

“En fait, il y avait un carnet dans lequel, peut-être avant mes 20 ans, j’écrivais des choses que je pensais ou trouvais fondamentales pour moi. Des interrupteurs, des photos et j’avais aussi marqué cette ligne ondulée. Après je n’ai plus jamais retrouvé ce carnet.

C’est une image forte pour commencer un voyage imaginaire”, a déclaré Bergamasco à l’ANSA, qui sera à Rome en ces chaudes journées d’août et présentera le livre le 17 septembre à Pordenonelegge.

«Cet été, nous passons tout cela le cœur battant.

Je sens un tel air méphitique. Il est difficile d’apprécier les choses quand rien ne fonctionne. Le monde est en guerre. C’est dur de garder les choses objectives, d’essayer tous les jours, de garder une vision claire pour soi et pour les autres le plus possible”, explique l’actrice.

La décision d’écrire ce livre est venue à un moment « où les idées et les images se rassemblaient comme une sorte d’aimant. Il y avait un besoin pour cela. Une sorte de journal de bord est né car le thème du voyage intérieur et le thème du passage sont toujours présents. . Le n’est pas un exercice de style et n’a rien à voir avec une histoire qui veut expliquer. S’il y a une volonté c’est de montrer, de montrer. Et peut-être y a-t-il aussi une dimension théâtrale et au moins d’acteur là-dedans, ” explique Bergame.

Nastro d’Argento pour ‘Le meilleur de la jeunesse’ de Marco Tullio Giordana, Prix Flaiano du meilleur interprète dans le film De Gasperi, Bergamasco est diplômé en piano et a travaillé au théâtre, notamment avec Carmelo Bene et Giorgio Strehler, au cinéma avec Bernardo Bertolucci , Giuseppe Piccioni et Franco Battiato et à la télévision on l’a vue dans Tutti pazzi per amore et Una grande famiglia de Riccardo Milani.

Dans ‘Il quaderno’, nous la retrouvons enfant et adulte dans une dimension toujours à la frontière. “Cette petite fille qui se regarde dans le miroir est une image centrale qui est un élément dramaturgique. Préserver ce noyau sacré de l’enfance, qui est un magma douloureux mais absolu, est un devoir humain. Et de mon point de vue d’actrice Depuis ce est mon travail et ma vocation existentielle, il est essentiel de puiser dans le corps et le coeur d’un enfant pour se retrouver à chaque fois qu’il stresse.

Le livre est également devenu une lecture concertante, « Le carnet de Sonia » qui, après la Milanesiana, poursuit son voyage à travers l’Italie avec des arrêts successifs le 24 septembre à Lucques et le 23 octobre à Florence.

Parmi les nouveaux projets figure un film documentaire sur le métier d’acteur’ qui a à voir avec Duse comme fil conducteur et que je tournerai en 2023. Le film ‘Buon viaggio Ragazzi’ sortira, réalisé par Riccardo Milani et nous reprendrons ‘Chi ha bang for Virginia Woolf?’ d’Edward Albee, mis en scène par Antonio Latella, au Théâtre Argentin en janvier-février 2023″.

Mais en ce moment, l’écriture est très importante : “Il y a un autre livre que j’écrirai, pas de la poésie. C’est une sorte de nouvelle. Elle sort en 2023.” Lectrice affamée, parmi les auteurs de référence il cite la poétesse Amelia Rosselli, la voix la plus proche du cœur, Emily Dickinson, Ingeborg Bachmann, Tolstoï et Montaigne et parmi les lectures estivales elle recommande le livre ‘Au-delà des mots’ (Adelphi) de Carl Safina sur . (MANIPULER).

REPRODUCTION RÉSERVÉE © Copyright ANSA