c’est pour ça que les futurs maris se battent avant le mariage

De quoi parlent les futurs époux qui organisent le grand jour du mariage ? Selon une étude du portail thématique Matrimonio.com, le site de référence du secteur nuptial en Italie et faisant partie du groupe The Knot Worldwide, il y a trois sujets sur lesquels les amoureux se disputent et se disputent presque “oui”.

Les trois principales sources de discussion à ce sujet sont le contrôle budgétaire (46,8 %), la liste d’invités (38,6 %) et l’implication de la belle-mère et/ou de la mère (22 %).

D’autres sujets qui peuvent provoquer des tensions sont la propreté et l’ordre de la maison, la famille et la gestion de l’argent.

L’amour n’est pas beau si ce n’est pas un combat

Dans toute relation qui se respecte, les disputes font partie du quotidien. La loi du “l’amour n’est pas beau si ce n’est pas un combat” s’applique également pendant la phase de planification du mariage, car ce processus prend en moyenne 12 mois (voire plus, si l’on pense au retard dû au COVID- 19) 19), une année pleine de moments de discussion et de décisions qui doivent être prises ensemble afin d’organiser la journée la plus romantique. sont les raisons pour lesquelles les discussions sont plus fréquentes lors de la phase d’organisation entre futurs époux, en s’attardant sur les 3 raisons principales qui ont mis le feu aux poudres.

Querelles prénuptiales, voici les arguments

1. Contrôle budgétaire

Personne n’aime parler d’argent, mais lors de la planification d’un mariage, il est essentiel de faire une exception car le budget est extrêmement pertinent. Sachant que le coût moyen d’un mariage en Italie est de 23 970 € (source : Le Livre Blanc du Mariage) et que dans 46% des cas, les comptes liés au mariage sont gérés équitablement par les deux (enquête Matrimonio.com avec une date de mariage en 2021), il n’est pas surprenant que cela puisse être la principale source de discussion (46,8%).

Comme il s’agit de chiffres importants, il est essentiel de hiérarchiser les postes de dépenses et de choisir ensemble sur quel fournisseur ou service dépenser plus ou moins de budget pour trouver un point de rencontre entre les besoins de chacun. Pour vous aider dans cette phase, vous pouvez opter pour un stylo et du papier ou vous appuyer sur des outils en ligne qui vous permettent de suivre la situation et, en plus des discussions, d’éviter les mauvaises surprises. Une fois que la question budgétaire n’est pas marquée et qu’une compréhension commune est trouvée sur la question, tout devient plus facile.

2. La liste des invités
Choisir qui inviter et qui ne pas inviter à son mariage est l’une des tâches ardues qui tourmente tout couple destiné à l’autel. Il y a des enjeux de nature différente (logistique, économique, convention sociale, etc.) qui tournent autour de la liste des invités, c’est pourquoi il est plus que normal d’avoir des désaccords en cours de route : 38,6% des couples interrogés se disputent pour cette raison. Quel est le nombre exact d’invités ? Selon Le Livre blanc du mariage, le nombre moyen d’invités en Italie est de 114, inférieur en moyenne à celui de l’Espagne (130) mais supérieur à celui de la France (105). De plus, 10% des invités ne viennent pas au mariage. Si l’on considère que le coût moyen par invité en Italie est de 223 €, cette absence imprévue entraînerait une perte d’environ 2 500 € pour le couple. Il devient donc primordial pour les futurs époux d’informer leurs invités bien en amont, via Save the Date et joins, pour s’assurer que chacun bloque son agenda et s’assure de la présence de tous ses proches.

3. L’implication de la mère et/ou de la belle-mère
L’implication de la mère et/ou de la belle-mère dans l’organisation du mariage ferme le top 3 de ce classement : 22% des couples se disputent pour cette raison. La phase d’organisation est longue et les décisions à prendre sont nombreuses, tout comme les personnes susceptibles d’avoir leur mot à dire sur divers sujets comme le choix de la robe, la liste des invités, les invitations, le choix de la musique ou des décorations, nommez-en quelques-uns. . Le plus important est de former un front commun avec votre partenaire et de définir des intérêts clairement définis pour les familles respectives. Les conseils et l’expérience extérieure peuvent certes aider au choix, mais il est essentiel de bien préciser que le dernier mot revient aux futurs époux.

Les querelles de la vie quotidienne en couple

Cependant, quels sont les arguments qui peuvent enflammer les esprits dans le quotidien des futurs couples ? Selon l’étude Matrimonio.com, ils seraient liés à la propreté et à l’ordre de la maison (44,7%), la question qui réchauffe le plus l’esprit. En deuxième et troisième position, il y a deux questions qui causent des désaccords non seulement sur l’organisation du mariage : la famille du partenaire (28,9 %) et l’argent (24,8 %).

Leave a Comment