Assurance pour voyager en toute sécurité : tout ce que vous devez savoir sur le vol, la santé, les voitures et les animaux

Trois Italiens sur quatre partent en vacances cet été. Selon le Holiday Barometer, ils sont 76% (contre 71% de la moyenne européenne). Une augmentation de 9% par rapport à l’été 2021, avec un budget légèrement augmenté (environ 10% de plus à dépenser). Alors même que Covid continue d’infecter dans ses myriades de variantes, l’été chaud de 2022 est présenté comme la saison de l’essor du tourisme.
Voyager est toujours amusant et agréable, à condition que les risques puissent être évités (ou gérés). C’est aussi pourquoi la tendance à assurer certains aspects du voyage est en augmentation. Selon le Holiday Barometer, 45% des Italiens considèrent qu’il est plus important d’être couvert par une assurance voyage pendant leurs vacances. Les imprévus sanitaires sont ceux qui inquiètent le plus les voyageurs : en 2022, la contamination au Covid restera la plus grande crainte, notamment lors de voyages à l’étranger.

Assurance contre le Covid
Depuis le début de la pandémie, l’offre d’assurance s’est fortement développée. Les compagnies ont pris des mesures pour permettre aujourd’hui à la plupart des opérateurs de proposer des produits d’assurance avec une couverture spécifique pour le Covid-19. L’offre d’assurance dans le domaine de la couverture voyage est très variée, rappelle Ania, l’Association nationale des compagnies d’assurances. La police de base couvre les frais médicaux (dans le cas où vous contractez le Covid pendant votre séjour) et les frais d’annulation de voyage (généralement les amendes prévues) si l’assuré a contracté le virus avant le départ. De plus, si vous contractez le virus pendant vos vacances, outre les frais médicaux, l’assurance peut également prendre en charge les frais d’hébergement et le coût du nouveau billet de retour dans la limite des conditions contractuelles précisées dans la police (qui varient d’une compagnie à compagnie).
Certaines compagnies couvrent même l’annulation du voyage en cas de mise en quarantaine de l’assuré bien qu’il n’ait pas contracté le virus. Cependant, si vous décidez de ne pas partir parce que vous avez peur de contracter le Covid, la politique ne fonctionnera pas. Il existe bien sûr sur le marché des produits qui permettent de couvrir les frais d’annulation de voyage sans justificatif : mais ce sont des produits moins courants et plus chers compte tenu du risque plus important pris par l’assureur. Enfin, il convient de souligner que la couverture fonctionne à condition que le voyage soit conforme aux recommandations officielles du gouvernement. Les déplacements dans les pays interdits par le ministère des Affaires étrangères ne seront bien sûr pas remboursés en cas de contamination.

couvertures de santé
La préoccupation Covid est toujours en tête des craintes des personnes en quête de couverture voyage et assurance, mais globalement, le domaine de la santé est celui où se concentrent les plus grosses demandes de garanties. Toutes les polices de voyage incluent désormais une assurance maladie dans l’offre de base en cas de problème de santé (également Covid-positif, comme mentionné) dans la plupart des cas en payant directement les frais de santé ou, si cela n’est pas possible, en les remboursant, ainsi que la couverture économique d’une éventuelle prolongation forcée du séjour (par exemple en raison d’une forme de quarantaine : le besoin de quarantaine peut être différent, pas seulement lié au Covid). Si, en revanche, vous tombez malade avant le départ, il est possible d’acheter une caution qui prévoit le remboursement de l’amende en cas d’annulation du voyage et si vous souhaitez une participation à l’achat de nouveaux billets dans le cas où il n’est pas possible d’utiliser le précédent. De plus, la quasi-totalité des assureurs proposent désormais une assistance médicale 24h/24 et 7j/7 et la possibilité d’accompagner leurs assurés via un service de télé/visio-consultation médicale. Ania vous rappelle que, dans le cas où vous décidez de partir à l’étranger, la garantie peut inclure les frais nécessaires pour rejoindre l’assuré lésé, ainsi que le rapatriement sanitaire et le retour anticipé en cas de motifs graves.

Voyager en voiture
Pour ceux qui se déplacent en voiture, en plus des soins de santé, certaines compagnies offrent la possibilité de se protéger en cas de panne de leurs moyens de transport (dont voitures, camping-cars, motos et vélos) en proposant une garantie de dépannage sur place assistance même en cas de crevaison. Des services supplémentaires peuvent également être fournis, tels que les frais d’hébergement, la prise en charge du véhicule à l’arrêt et la restitution de la voiture de remplacement.

Voyager avec des animaux
Récemment, une offre a été développée pour une assurance voyage qui couvre les frais médicaux pour les animaux de compagnie. En été, le chien est plus soumis au stress ou exposé à divers risques, il n’est pas dans sa nature de voyager épuisant. Lors d’un voyage en avion, les chiens d’une certaine taille doivent voyager en soute, mais même les longs trajets en voiture peuvent contrarier le chien qui peut avoir des problèmes de santé ou devenir plus agressif à cause du stress du voyage. Certaines polices peuvent également inclure des frais de recherche en cas de perte, ou combiner des applications spécifiques qui permettent de localiser facilement notre ami à quatre pattes. La plupart des compagnies offrent une couverture valable partout dans le monde. Certains incluent l’exclusion des États-Unis et du Canada, pays qui ont des lois et des règlements spécifiques. L’assurance animaux couvre l’assistance directe, le remboursement des éventuels frais de santé, vétérinaires et chirurgicaux, ainsi que les sommes que le propriétaire doit rembourser, s’il est légalement responsable, des dommages causés involontairement par l’animal à des tiers (blessures à d’autres animaux, personnes ou dommages matériels). La garantie garantit généralement également le remboursement des frais de justice en cas de litiges concernant des dommages subis ou causés par l’animal assuré. L’assurance pour animaux de compagnie est actuellement limitée aux chiens et aux chats âgés de six mois à 8 ans et n’est pas obligatoire. La prime d’une assurance animaux est variable et dépend de plusieurs facteurs : le type (chien ou chat), la race (et l’éventuel indice de dangerosité), la taille et l’âge (avant remboursement des frais vétérinaires) de “l’animal”.

Protection anti-vol
Malheureusement, l’été est aussi la saison des cambriolages. L’assurance contre le vol à domicile permet de protéger le contenu de votre maison. La garantie peut également s’appliquer en cas de vol, vol et brigandage hors des locaux assurés. La garantie couvre les dommages matériels et directs résultant du vol des biens assurés (même s’ils appartiennent à des tiers), mais n’entre en vigueur que lorsque le propriétaire a tout mis en œuvre pour rendre ses biens inviolables. En effet, il existe des exclusions spécifiques de couverture qui doivent être vérifiées avant la conclusion du contrat d’assurance. Une garantie complémentaire facultative est le vol ou le vol à l’extérieur du domicile, subi par l’un des membres de la famille de l’assuré. Cette garantie garantit l’indemnisation des dommages causés par la perte ou l’endommagement des objets assurés, y compris les bagages.
Une autre garantie facultative est celle relative au vol des panneaux solaires et/ou des panneaux photovoltaïques qui protège contre les dommages aux installations régulièrement installées au profit du bien assuré.
Dall’Ania a rappelé qu’en cas de vol, l’assuré a certaines obligations. Vous devez avertir la compagnie d’assurance dans les 24 heures après avoir pris connaissance du vol, en précisant les circonstances de l’événement et le montant estimé des dommages. Il doit déclarer le vol à l’autorité judiciaire en mentionnant le nom de la compagnie d’assurance, en précisant l’agence et le numéro de police. Enfin, dans les 3/5 jours qui suivent, il doit fournir à la compagnie d’assurance la liste détaillée des objets volés ou détériorés, accompagnée d’une copie du procès-verbal, comme preuve du droit à indemnisation. Si, après avoir perçu l’indemnité, l’assuré souhaite reprendre possession des biens volés retrouvés, il doit rembourser à la compagnie d’assurances la somme perçue. Dans le cas contraire, les objets réparés restent la propriété de la compagnie d’assurance.


Journaliste, auteur de #Riformisti, politique, food & wine, agroalimentaire, GnamGlam, libertaegualeIT, Juventus. Fou mais résistant

Leave a Comment