Atlantia SpA : rapport financier semestriel

Le conseil d’administration d’Atlantia SpA, qui s’est réuni hier sous la présidence de l’ambassadeur Giampiero Massolorevu et approuvé le rapport financier semestriel au 30 juin 2022.

Les données en un coup d’œil:

Chiffre d’affaires et EBITDA de 3,3 et 2,1 milliards d’euros (+18% et +22% par rapport au premier semestre 2021), bénéficiant de la reprise du trafic autoroutier et aéroportuaire

Endettement financier net au 30 juin 2022 égal à 21,2 milliards d’euros (-8,8 milliards d’euros par rapport à fin 2021), incluant le prix de cession d’Aspi de 8,2 milliards d’euros

Amélioration des perspectives pour 2022 avec des prévisions de chiffre d’affaires et d’EBITDA de 6,8 et 4,3 milliards d’euros et une dette financière nette de 21,5 milliards d’euros

Relèvement de la notation Standard & Poor’s de BB à BB+, avec perspective stable

Notation ESG Sustainalytics améliorée avec accès aux 100 entreprises les mieux notées

Achèvement de l’acquisition de 100 % de Yunex Traffic, un leader mondial du secteur des systèmes de transport intelligents et de la mobilité intelligente, pour une valeur d’entreprise de 950 millions d’euros

Offre publique d’achat sur le projet Alfa : l’approbation préalable est délivrée par les autorités compétentes.

Les résultats les plus frappants

Le trafic automobile est en hausse (+17,9% vs 2021 et +3,9% vs 2019), avec une reprise dans tous les pays

Forte amélioration du trafic aéroportuaire (+295,2% vs 2021), bien qu’encore en deçà des niveaux d’avant la pandémie (-38,4% vs 2019)

Chiffre d’affaires de 3,3 milliards d’euros (+18% vs 2021)

Ebitda égal à 2,1 milliards d’euros (+22% vs 2021)

Résultat consolidé de 6,1 Md€, contribution Aspi de 5,8 Md€ (dont 5,3 Md€ de plus-values)

Résultat part du Groupe de 0,2 milliard d’euros, hors apport Aspi et hors intérêts minoritaires

Ffo égal à 1,3 milliard d’euros (+13% vs 2021)

Des investissements à hauteur de 0,5 milliard d’euros (+27% vs 2021)

Endettement financier net de 21,2 milliards d’euros (30 milliards d’euros au 31 décembre 2021).

Par ailleurs, le même conseil a pris acte de la volonté de Carlo Bertazzo, PDG et DG d’Atlantia, a exprimé dans le cadre d’un accord consensuel, de cesser de diriger la société après la radiation prévue de ses actions de la bourse italienne. A l’issue de l’OPA globale sur les actions Atlantia lancée par Edizione et le Blackstone Fund en avril dernier, une nouvelle phase de croissance et de développement des affaires s’ouvrira, une fois consolidés l’éventuel déremboursement et l’actionnariat associé.

L’entreprise s’est réjouie de la disponibilité de Bertazzo de rester en fonction jusqu’au 31 décembre 2022, afin d’assurer la pleine activité des affaires, sans préjudice du droit de la société d’avancer la date de résiliation.

L’accord de rupture conventionnelle, approuvé par le conseil, prévoit le versement d’une prime de retraite anticipée (sous réserve de l’application éventuelle des clauses de malus et de retour à meilleure fortune) de 3 015 € à la fin des relations sociales et administratives. en deux tranches du même montant, respectivement dans les 30 jours et 6 mois à compter de la date de rupture de la relation.

Le CEO percevra également l’indemnité de départ et les sommes dues au titre des droits acquis dans le cadre de la participation aux systèmes d’intéressement à court terme et à long terme, comme également décrit dans le rapport de rémunération de la société.

L’accord prévoit également que le Directeur Général est lié par une clause de non-concurrence et de non-sollicitation avec la société et les autres sociétés du Groupe pendant une durée de 18 mois à compter de la date de rupture moyennant une indemnité brute égale à 1 500 euros. 000, qui seront payés mensuellement en 18 versements du même montant après la date de résiliation et avec des pénalités appropriées en cas de non-respect.

Au titre de la même convention, le dirigeant est également reconnu pour le montant brut total de 35 500 € contre l’exonération par Bertazzo envers Atlantia et toute autre société du Groupe pour toute question ou droit de quelque manière que ce soit lié ou causé par les relations de travail et administratives existantes et par les bureaux des autres sociétés du Groupe.

Les attributions ci-dessus ont été déterminées conformément à et conformément à ce qui est indiqué dans la politique de rémunération publiée par la société. Le PDG et le PDG n’occupent aucun poste au sein des comités de gouvernance interne d’Atlantia et n’en ont aucun. 12 329 actions Atlantia.

L’accord, qualifié d’opération avec une partie liée moins significative selon la procédure retenue par la société, préalablement à l’approbation du conseil d’administration, a été examiné par le comité des nominations, des rémunérations et du capital humain, par le conseil d’administration indépendant administrateurs pour les opérations avec les apparentés et par le Conseil de Surveillance qui a donné son avis favorable motivé lors de la conclusion de la convention.

Concernant les modalités de remplacement : Carlo Bertazzole plan de succession décrit au paragraphe 7.3 du rapport sur le gouvernement d’entreprise 2021 publié sur le site internet de la société dans le chapitre « gouvernance » s’appliquera.

Leave a Comment