Loi sur les personnes handicapées 104/92 art.3 alinéa 1 : installations moins connues

La loi 104 prévoit une série de concessions pour les personnes handicapées, avec des différences entre l’art. 3 alinéa 3 et art. 3 paragraphe 1.

En effet, selon l’article 3, paragraphe 1, une personne handicapée “présente une déficience mentale ou sensorielle stabilisée ou évolutive, qui est à l’origine de problèmes d’apprentissage, relationnels ou d’insertion professionnelle et qui peut identifier un processus de défavorisation sociale ou de marginalisation “.

Pexels photo

Dans une personne handicapée, il se trouve dans une situation grave selon l’article 3 alinéa 3. Dans ce cas, lit-on dans le texte, la minorité a une autonomie personnelle diminuée par rapport à l’âge, ce qui rend nécessaire “une intervention permanente, continue et globale de soins dans la sphère individuelle ou dans celle de la relation”. Les commissions médicales de l’ASL déterminent si une personne est “handicapée” ou “gravement handicapée”.

Les personnes handicapées peuvent toujours avoir accès à certains avantages fiscaux sur la base de la loi 104/92 art.3 paragraphe 1.

Loi 104/92 art.3 alinéa 1 : la question

“Je suis fonctionnaire, je voulais savoir quel genre de prestation je pouvais avoir avec une invalidité de 50% et 104 alinéa 1.”

Les concessions handicap dans le secteur automobile

Ils peuvent profiter de certains avantages dans le secteur automobile :

  • les aveugles et les sourds ;
  • les personnes handicapées mentales ou handicapées mentales qui ont droit à l’allocation d’accompagnement ;
  • les personnes handicapées ayant une déficience grave de la capacité de marcher ou qui souffrent de handicaps multiples ;
  • personnes handicapées dont la motricité est réduite ou altérée.

Les points 2 et 3 concernent les personnes gravement handicapées selon la loi 104/92 paragraphe 3 de l’article 3. Le dernier point concerne ceux qui n’ont pas de limitations sérieuses dans leur capacité à marcher : cependant, les aménagements dépendent de l’adaptation du véhicule. Les membres de la famille fiscalement dépendants de la personne handicapée peuvent également bénéficier des avantages, à condition que le véhicule soit utilisé à leur profit. Les incitations sont valables non seulement pour les voitures, mais également pour certains véhicules spécifiques, camping-cars, fauteuils roulants, véhicules à moteur de transport mixte.

Les mesures envisagées sont :

  • une déduction IRPEF de 19 % pour l’achat de voitures neuves ou d’occasion jusqu’à un montant maximum de 18 075,99 EUR (y compris les frais de réparation du véhicule) ;
  • la TVA subventionnée de 4% au lieu de 22% ;
  • exonération du paiement du droit de timbre;
  • exonération du paiement de la taxe d’immatriculation au registre public des voitures.

Concessions dans le secteur de la santé

Les autres prestations auxquelles les personnes handicapées ont accès en vertu de la loi 104/92 art.3 alinéa 1 sont :

  • la déduction du revenu des frais médicaux généraux, tels que l’achat de médicaments, et des frais médicaux spécifiques. Par exemple, soins infirmiers et réadaptation;
  • une déduction de 19% aux services médicaux spécialisés (au-dessus du montant de 129,11 euros). Mais aussi, par exemple, pour l’achat d’aides à la marche, pour l’adaptation de l’élévateur à l’utilisation d’un fauteuil roulant, pour le transport en ambulance ou pour l’achat de matériel technique/informatique favorisant l’autonomie et l’intégration ;
  • une déduction de 19% pour les frais liés aux assistants en cas de non-autonomie pour les activités de la vie quotidienne. Le revenu total ne peut pas dépasser 40 000 euros et le plafond des dépenses est de 2 100 euros.

Les concessions pour lever les barrières architecturales

Pour les interventions réalisées dans le but de supprimer les barrières architecturales, la législation prévoit trois options :

  • la déduction de 50% de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (sur un coût maximum de 96 000 euros) pour la transformation du bien immobilier, réglementée par l’article 16-bis du Tuir (paragraphe 1, lettre e) ;
  • la déduction de 75 %, valable uniquement pour l’année 2022, introduite par la loi n° 234/2021 (loi budgétaire 2022) ;
  • la Super bonus de 110% prévu pour les interventions “dragées”lorsqu’elles sont réalisées en conjonction avec certaines opérations “en ligne”, telles que l’isolation thermique de surfaces opaques ou le remplacement de systèmes de climatisation hivernale existants.

Autre concession loi 104/92 art. 3 paragraphe 1

Les autres concessions réservées aux personnes handicapées sont :

  • 50% de réduction sur le forfait mensuel de téléphonie fixe ;
  • dispense de carte de santé (avec un pourcentage d’invalidité de 67 %) ;
  • signe handicapé pour la circulation et le stationnement ;
  • Contribution ASL pour modification de véhicule de 20% si en possession d’un permis de conduire spécial;
  • accès à des listes d’emplacements ciblés.

Des aménagements pour les personnes handicapées qui ne sont pas en situation grave

Dans le cas spécifique décrit par le lecteur, il est possible d’accéder à une gamme de prestations, en tenant compte du pourcentage et du type d’invalidité, ainsi que de ses propres besoins.

Si vous avez un doute ou souhaitez poser une question sociale, fiscale et juridique, posez votre question ici.

Rejoindre le groupe offres, primes, invalidité et loi 104, retraites et actualités

Recevez chaque jour gratuitement les meilleurs articles sur les emplois, les appels, les primes, les avantages et les actualités. Choisissez le groupe qui vous intéresse :

  1. Télégramme – Groupe de base

Leave a Comment