Rapports de l’EFCTC Rapport du TEAP sur l’efficacité énergétique des technologies à faible PRG – I&F ONLINE

Rapport du GETE sur l’information continue sur les technologies les plus économes en énergie avec le potentiel de réchauffement global le plus faible.

Les Parties au Protocole de Montréal ont Groupe d’évaluation technologique et économique (TEAP) pour préparer un rapport sur l’efficacité énergétique et les technologies à faible potentiel de réchauffement global, ainsi que sur les mesures visant à améliorer et à maintenir l’efficacité énergétique lors de la transition des équipements aux hydrofluorocarbures. Les messages clés couvrent un large éventail de sujets abordés dans le rapport, qui fournit une mise à jour sur les réfrigérants à GWP moyen et faible disponibles, y compris les mélanges HFC-32, HFC/HFO et HFO/HCFO, dans une large gamme d’applications. Voici des extraits de certains des messages clés.

Consommation d’énergie

Une grande partie des émissions de gaz à effet de serre du secteur RACHP (réfrigération, climatisation et pompes à chaleur) est liée à l’énergie utilisée. La relation entre les émissions « indirectes » liées à l’énergie et les émissions « directes » de réfrigérants varie d’un pays à l’autre, en fonction de facteurs tels que l’intensité carbone de la production d’énergie, le taux de fuite des différentes applications RACHP et le GWP des réfrigérants utilisés. L’importance relative des émissions directes et indirectes de GES peut également varier considérablement dans le large éventail de technologies et d’applications RACHP différentes.

L’efficacité énergétique peut désormais être augmentée de manière significative dans tous les secteurs. Les avantages énergétiques globaux de l’élimination des HFC dépendent de l’application RACHP, de l’industrie et des alternatives HFC utilisées. Les incitations encourageraient et soutiendraient la transition dans le secteur et davantage de gains d’efficacité énergétique seraient réalisés. Il existe un excellent potentiel pour synchroniser la réduction des émissions liées à l’énergie avec une réduction progressive de l’utilisation et des émissions de HFC, par exemple grâce à l’intégration avec les normes d’efficacité énergétique et les politiques d’étiquetage.

pompes à chaleur

L’utilisation de pompes à chaleur au lieu de combustibles fossiles pour le chauffage des locaux, de l’eau et des processus sera essentielle pour décarboner le chauffage. Les émissions de combustibles fossiles évitées grâce à l’utilisation de pompes à chaleur dépasseront de loin les émissions directes et indirectes des pompes à chaleur. Les pompes à chaleur sont disponibles avec des réfrigérants à faible et moyen GWP, avec des mesures d’efficacité énergétique pour le cycle de réfrigération, la sélection de composants auxiliaires et l’intégration des pompes à chaleur avec les commandes du bâtiment.

Caractéristiques du réfrigérant

Les propriétés du fluide frigorigène jouent un rôle important dans la conception des équipements RACHP, notamment en ce qui concerne le maintien ou l’amélioration de l’efficacité énergétique. Les deux principaux facteurs influençant le coût matériel de l’équipement sont les propriétés thermodynamiques du gaz (pression, densité, cycle COP, etc.) et les caractéristiques de sécurité (par exemple, inflammabilité, toxicité et pression). D’autres facteurs peuvent également jouer un rôle important, comme la compatibilité des matériaux.

Les caractéristiques d’inflammabilité et/ou de toxicité peuvent limiter la quantité acceptable de fluide frigorigène pour des raisons de sécurité et ainsi limiter la capacité de refroidissement ou de chauffage et/ou l’efficacité énergétique à atteindre. La réduction de la charge de réfrigérant peut être possible en utilisant diverses technologies, telles que les échangeurs de chaleur à microcanaux, mais elles peuvent également présenter des défis techniques et d’application.

Utilisation et entretien de l’équipement

Veiller à ce que les nouveaux équipements RACHP soient aussi efficaces que possible et que les équipements existants soient exploités et entretenus avec une efficacité élevée contribue de manière très rentable à la voie vers des émissions nettes de gaz à effet de serre nulles. La dégradation de l’efficacité énergétique (EE) est affectée par la sévérité des conditions d’utilisation et de fonctionnement, ainsi que par les environnements corrosifs. Une installation et une maintenance inappropriées accentuent la perte d’EE, tandis qu’une maintenance de haute qualité et fréquemment programmée minimise la perte d’EE. La réduction des fuites reste une priorité de service pour les systèmes optimisés utilisant des réfrigérants à faible GWP avec une charge de réfrigérant réduite. La conscience environnementale des utilisateurs finaux les pousse à exiger une réduction des émissions de CO2 l’équivalent des émissions causées par le fonctionnement de leurs systèmes. La maintenance préventive et potentiellement prédictive devient une priorité pour les opérateurs comme pour les prestataires de services.

Banques de HFC à fort GWP

L’utilisation continue de HFC à PRG élevé entraînera un important stock de HFC à PRG élevé dans les équipements RACHP des pays visés à l’article 5. Ce stock croissant d’équipements contenant des HFC à PRP élevé pourrait être retardé de 20 à 30 ans (la durée de vie des équipements RACHP dans les pays en développement ) les avantages climatiques résultant de la réduction des émissions directes. De plus, si des HFC à GWP élevé étaient contenus dans des équipements RACHP inefficaces, cela entraînerait une demande énergétique excessive (émissions indirectes) au cours de la même période. Il existe un manque important de données fiables sur les banques de réfrigérants et les inventaires d’équipements industriels nécessaires pour optimiser les résultats de la modélisation. De meilleures données l’amélioreraient aux niveaux national et régional.

Référencela

Rapport du GETE de mai 2022, Décision XXXIII/5 : Fourniture continue d’informations sur les technologies à faible réchauffement climatique et économes en énergie, disponible sur le site officiel | Secrétariat de l’ozone (unep.org)

Leave a Comment