Qui sont-ils et que font-ils?

Dans quels cas les gardes écozoophiles interviennent-ils en tant que police judiciaire ? Quels sont leurs pouvoirs et combien gagnent-ils ? Peuvent-ils effectuer une recherche ?

La loi protège les animaux des agressions injustifiées de l’homme. Quiconque maltraite ou tue un animal sans raison court le risque de se retrouver en prison. Comme il s’agit de crimes à tous points de vue, les mauvais traitements infligés aux animaux peuvent être signalés à la police ou aux carabiniers, comme n’importe quel autre type de crime. Cependant, la loi a décidé d’accorder des pouvoirs d’intervention et de protection à d’autres sujets également. Il s’agit de gardiens zoophiles : qui sont-ils et que font-ils ?

Comme nous le verrons prochainement, les gardiens zoophiles (ou plutôt écozoophiles) veillent à la protection des animaux, notamment ceux d’affection (chiens, chats, etc.). Ils peuvent (presque) intervenir comme s’ils étaient des policiers, à tel point que la Cour suprême [1] leur a reconnu le pouvoir de kidnapper l’animal maltraité. Si le sujet vous intéresse, lisez la suite : on verra ensemble qui sont et que font les gardiens zoophiles ?.

Gardes zoophiles : qui sont-ils ?

Dans le cadre de la vigilance et de la protection des animaux, les gardiens zoophiles (ou écozoophiles) sont à tous égards fonctionnaires.

Cela signifie qu’en cas de maltraitance et de mise à mort d’animaux, les gardes zoophiles peuvent intervenir au même titre que la police ou les carabiniers.

Quelles sont les missions des gardiens zoophiles ?

Comme prévu, les gardiens zoophiles effectuent le travail de : vigilance pour la défense des animaux, de la faune, de l’environnement et du patrimoine naturel.

Les principales attributions des gardes zoophiles sont particulièrement appréciées en ce qui concerne la protection : animaux domestiquescomme nous le dirons dans la section suivante.

Gardiens zoophiles : quand interviennent-ils ?

Les gardes zoophiles interviennent en cas de : abuser de et la mauvaise gestion des animaux, y compris les patrouilles dans les parcs et les espaces verts de la ville pour empêcher que les principaux crimes contre les animaux, tels que l’abandon, ne soient commis.

Plus précisément, la loi [2] attribue aux gardes zoophiles et aux gardes spéciaux assermentés la qualification de agents et de officiers de police judiciaire en référence à la protection de animaux domestiquesc’est-à-dire ceux communément considérés comme des compagnons, comme les chiens et les chats.

Les gardes zoophiles interviennent donc pour protéger l’environnement, la nature et les animaux ; dans ce dernier cas, s’agissant des animaux de compagnie, ils occupent la fonction d’agents ou d’officiers de police judiciaire.

Cependant, ce n’est pas le cas dans la zone de chasse. Selon la Cour suprême [3]les gardes spéciaux assermentés des associations zoophiles reconnues, nommés avec arrêté préfectoralne pas exercer la fonction de procureur de la République en ce qui concerne : contrôles de chasse pour le seul fait qu’ils sont chargés de surveiller l’application de cette loi et des autres règles de protection des “animaux de compagnie”, comme les seuls entrant dans cette catégorie animaux domestiques ou de compagnie, à l’exclusion de la faune.

Gardes zoophiles : quels pouvoirs ont-ils ?

Lorsque les gardes zoophiles interviennent pour défendre les animaux de compagnie, ils ressemblent à : police judiciaire. Nous l’avons déjà dit. Mais quelles sont les conséquences de posséder cette qualification ? Quels sont les pouvoirs des gardiens zoophiles ?

Lorsque les gardes zoophiles agissent en tant qu’officiers, ils peuvent :identification du contrevenant pris en flagrant délit, avec l’obligation de dénoncer immédiatement ce fait au procureur de la République.

En cas de besoin particulier, etc. urgences’il existe un danger que les choses, traces et lieux liés au crime soient modifiés, dispersés ou altérés, les gardes zoophiles peuvent procéder à crise cardiaque des choses liées au crime, comme la boulette de viande empoisonnée utilisée pour tuer un chien errant.

Les gardes zoophiles peuvent également procéder aux vérifications et enquêtes nécessaires sur l’état des lieux et des lieux, se rendre à recherche personnelle ou localpar exemple, lorsqu’ils ont des motifs raisonnables de croire qu’un animal est maltraité dans une maison.

Le garde zoophile doit reconnaître tout acte en dressant un procès-verbal dont une copie doit être remise à la personne surprise en flagrant délit.

Rappelons que les gardiens zoophiles peuvent : payer comportement inapproprié de la part des propriétaires, comme laisser du caca de chien dans les espaces publics.

Comment rejoindre les gardes zoophiles ?

Pour devenir gardien zoophile, il faut un formation auprès d’une association ou d’un organisme reconnu par l’État qui s’occupe de la protection de l’environnement et des animaux, comme l’Enpa (Autorité nationale de protection des animaux).

A la fin du cursus, le candidat à devenir gardien zoophile doit réussir un examen théorique-pratique nécessaires pour déterminer son niveau de préparation.

Si le test est réussi, un arrêté préfectoral à la préfecture locale pour travailler comme officier de police judiciaire.

Qui paie les gardiens zoophiles ?

Les gardes zoophiles sont constitués de gens simples volontaires qui ne reçoivent donc pas de salaire, ni droit à des congés payés, à des congés ou à des indemnités de maladie.

Remarque

[1] Étui, expédié. n.m. 1296/2021.

[2] Article 6, co. 2., In 189/2004.

[3] Étui, expédié. n.m. 21508 du 07 mai 2019.

Image de l’auteur : depotphotos.com

Leave a Comment