“Je manque de régularité pour aller au plus bas dans les tournois”

F. Tiafoe b. [12] M. Berrettini 7-6 (3) 4-6 7-6 (5)

C’est un Berrettini nettement différent de celui de Montréal, plus vif, plus combatif, mais toujours loin d’être le meilleur état. Il faut dire que le numéro 15 mondial a trouvé un adversaire en cours de route en état de grâce ou presqueun Francis Tiafoé réaction retentissante aux moments décisifs – voir les deux bris d’égalité – e impénétrable pour servir dans le troisième set (Emblémiquement 96% des points gagnés avec le premier). De son côté, le finaliste de Wimbledon 2021 peut tout envisager rempli, même si bien sûr une victoire aurait été très bonne pour le moral. Ce KO est en fait le troisième consécutive après la défaite au premier tour à Montréal la semaine dernière et la finale perdue contre Ruud à Gstaad.

LE MATCH Berrettini est un peu contracté au débutcommettre trois erreurs consécutives et un revers dans le premier match. Tiafoe disponible de suite deux points d’arrêtcontrarié parbleu clair avec deux secondes l’aidant à déverrouiller. L’Américain commence généralement mieux : plus réactif en réponse et moins d’erreurs d’en bas, mais après quatre matchs, le score est de 2-2. Semé numéro 12, malgré un mobilité pas parfaitecommencer à chauffer les moteurs, trouver quelques autres d’abord c’est un plus de netteté et de profondeur avec leurs propres coups. Cependant, le joueur de Rome de 26 ans ne parvient pas à dangereux dans les jeux en réponse, le jeu passant plus vite : après seulement 33 minutes, Berrettini mène 5-4.

Après avoir surmonté les incertitudes du premier match de la compétition, l’Italien cède de justesse trois points dans les quatre prochains tours, un seul sur les trois derniers. Dans le dixième jeu, Tiafoe hésite, rencontre un peu trop de cadeaux et donne un consigne à son adversaire, mais annulé avec une excellente première. Après une portion de sept minutes, l’Américain parvient à se sauver et un peu plus tard on arrive à jeu décisif, qui commence par deux fautes graves (une de chaque côté). Berrettini commence par un double faute, mais Tiafoe lui rend immédiatement la pareille en ratant un coup droit très confortable. jebleu clair avance 3-2, mais à partir de là il ne gagnera plus de point. L’Américain orchestre en fait bien le point 4-3 et trouve ensuite deux mini pauses consécutives merci à tant de des réponses approfondiesarchiver 7-6 (3) la première partie.

Dans le deuxième jeu du deuxième set, Berrettini connaît la séquence de dix points consécutifs remporté par Tiafoe (de 2-3 dans le jeu décisif du premier set à 1-0 0-15 dans le second), ramenant le match 1-1 à la maison. Numéro 25 du classement desserrez votre empriseque donnent les deux premiers ? quinze mais aussi réussir à obtenir les avantages, à prendre de l’avance dans le score. Jusqu’ici le vrai différence entre les deux (quoique moins marqué) c’est dans réponse au service. EST certainement efficace celui de Tiafoecomme en témoigne le tie-break du premier set, alors qu’il est moins pénétrant celui de Berrettinimême si l’on considère que pourcentages de premiers dans le domaine des États-Unis ne sont pas si élevés (50 % dans le premier set, 43 % dans les deux premiers jeux du deuxième set).

Ce n’est en fait pas un hasard si la situation change une fois que Roman, 26 ans, relève légèrement le niveau avec ce fondamental. Cela se produit dans le cinquième jeu, où Berrettini trouve plus grande profondeur dès le début de l’échange, l’achat deux occasions de break consécutives. Le premier suffit car, peut-être même dans un effort pour être plus agressif avec le second, le joueur de 24 ans originaire du Maryland s’engage double faute. Lors du prochain match, la tête de série numéro 12 va directement 30-0, perd trois points d’affilée mais glisse de 30-40 trois premières exceptionnelles, le sauvant et grimpant 4-2. Il joue maintenant dans ses rondes au bâton, mais Berrettini parvient à s’assurer une chance de service pour le set 5-4. Bravement effacé une dangereuse balle de break, l’Italien s’impose 6-4 le second en partie, chaque jugement étant différé jusqu’au troisième.

Malgré le set perdu, Tiafoe un mieux commencerce qui résulte pratiquement injouable au service. Dans les trois premiers matchs, le numéro 25 ATP gagne toujours les trois premiers points, ouvrant toujours la voie également grâce au 9/9 avec le premier. Sous 2-3, Berrettini est contraint d’affronter deux points d’arrêt consécutifs: le premier disparaît grâce au schéma de service direct consolidé, alors que la fois suivante c’est l’Américain qui envoie la réplique au second de son adversaire long de quelques centimètres. Le numéro 2 de l’Italie merci e remporte un match très importantau bout de laquelle il se retrouve dans une cri libérateur. Peu de temps après, avec Tiafoe menant 4-3, l’histoire se répète : Berrettini remporte un run sensationnel à 15-30, commet une erreur du coup droit à 30-30 mais annule le breakball d’un premier lourd. Avec beaucoup d’efforts, lebleu clair il sauve encore des perks et se recharge : 4-4.

Le scénario du concours est bien défini, avec le joueur de 24 ans du Maryland qui il prend ses services au bâton avec un grand repos (n’a concédé que trois points en cinq matchs) et ça vient salué par le public. Cependant, le finaliste de Wimbledon 2021 est beaucoup plus compliqué, affectant toujours 5-5. Tiafoe doit affronter la première – mineure – difficulté du troisième set à 30-30, mais il s’en tire et passe hardiment à 0-30 au douzième jeu. Berrettini parvient à réaliser les bénéfices, annuler une balle de match incroyable: La réaction de l’Américain frappe la bande, l’Italien saute le ballon et attaque du coup droit. Tiafoe essaie le boucle croisée revers et il semble le trouver : en fait vous n’entendez pas l’appel de l’œil du faucon vivant, mais la balle est à une poignée de millimètres. Dans les deux points suivants, Berrettini trouve un as et un coup droit gagnant et atteint le tie-break qui, comme le reste du match, extrêmement équilibré. C’est Tiafoe qui trouve le premier minibreak à 3-3, résultat d’un autre grande réponse menant l’échange et s’il garde les deux prochains services, il obtient trois balles de match supplémentaires, volant à 6-3. jebleu clair il annule les deux premiers, mais au quatrième au général il doit abandonner : il termine 7-6 (3) 4-6 7-6 (5) en faveur de Tiafoe, qui victoires méritées un match très intense. Cette victoire prend pour lui un goût encore plus sucré, car avant ce match le Le bilan de tie-break de la saison de Berrettini était de 11-3. Une petite entreprise donc, celle du numéro 25 du classement, qu’il retrouvera au second tour Sébastien Korda.

Le tableau d’affichage complet de l’ATP Masters 1000 à Cincinnati

Leave a Comment