Tacopina salue Mancosu: “Comme un fils pour moi, mais seuls ceux qui ont faim devraient rester à Spal”

(photo Spal)

Pas de secrets, mais la volonté d’expliquer en détail tous les détails qui ont conduit à la résiliation consensuelle de la Contrat entre le Spal Et mancosu. C’est dans ce but que Joe Tacopina voulait rencontrer les journalistes, pour souligner que oui, à Spal seuls ceux qui ont faim doivent restermais aussi pour informer que la demande du milieu de terrain ne pouvait pas être refusée.

“Marco – commence le président – est comme un fils pour moi, je l’aime. Et tout le bien que j’ai pensé de lui, je pense aujourd’hui. Il voulait retourner chez lui en Sardaigne et c’était le son souhait, qui était plus important pour lui que Spal à ce stade. Marco a eu l’idée principale dernièrement doit évaluer là bas sécurité économique et financière de sa famille, il est venu me parler ainsi qu’à Lupo et demander des informations sur la prolongation du contrat ».

« Mais ici – explique l’avocat – un aménagements intérieurs Terriblement rigide, que Fabio a utilisé tout au long de sa carrière, où aucune prolongation ne devrait être discutée pendant le marché des transferts. Cela vaut pour tout le monde, sans exception pour ne pas mettre en danger l’environnement. Pas seulement Marc, mais d’autres ont également indiqué vouloir renouveler maintenantJe pense à Dickmann, Thiam et Viviani, mais cette règle existe et doit être respectée”.

Tacopina poursuit en me racontant comment cela s’est passé : « Mancosu m’a dit hier soir (mercredi 17) qu’il avait reçu une importante offre pluriannuelle, que cela ne lui a pas seulement offert un retour à la maisonmais aussi un avenir hors du campou, en gestion. C’était son rêve professionnel, un objectif, de commencer une carrière de poste dans son Cagliari qui l’a amené à annuler le contrat. je ne pouvais pas lui dire non. Cependant, ici, je ne veux que des joueurs motivés, qui ont le désir et la passion de rester avec Spal et, si cette mentalité n’est pas là, il est juste que j’y aille.”

Mais avant mercredi, il y a eu d’autres conversations entre l’ancien Lecce et le président : « Nous avons aussi parlé mardi. Il m’a expliqué que lors du match de dimanche contre Reggina il ne se sentait pas serein, mentalement libre et cela l’a arrêté champ 100%. Il y avait d’autres pensées et priorités dans son esprit, comme la sécurité financière de sa famille. Je souhaite à Marco le meilleur pour la suite de sa carrière car c’est un homme exceptionnel et un grand professionnel. Ce serait facile de me battre contre un joueur qui me dit que Spal n’est pas sa priorité, mais aujourd’hui je ne peux pas le faire parce que je le connais humainement”.

Des mots en amoureux auxquels Mancosu lui-même a répondu sur Instagram, tant envers le carré qu’envers le numéro un blanc-bleu : “Je voulais remercier – c’est écrit – mpour vraiment soutenir chaleureusement les gens pour toute l’affection reçue cette année la mienne à Ferrara. J’ai été agréablement impressionné par cette place et ses fans et je garderai un bon souvenir de vous. Je voulais aussi remercier tous mes coéquipiers (je vous aime vraiment), le staff et toutes les personnes qui sont attirées par le monde de Spal. J’espère que je t’ai laissé quelque chose en tant que personne. Je dédie le dernier salut à Joe Tacopina, Je remercie Dieu de m’avoir permis de rencontrer une personne qui est et sera toujours une grande source d’inspiration pour le reste de ma vie. Ma famille et moi vous serons toujours reconnaissants, je vous serai toujours redevable, je vous souhaite le meilleur, vous le méritez.”

Pour remplacer le milieu de terrain, il est arrivé Federico Proia de Vicence. Le garçon a été autorisé hier à effectuer le premier entraînement avec l’équipe de Paolo Mazza (repos pour Varnier, titulaire dans le groupe Dickmann) et le président est sûr que son engagement donnera un gros coup de main à Spal en milieu de match. champ : “A quoi ça sert ? style de jeu de Venturato, aujourd’hui nous avons augmenté notre force et notre valeur. Nous avons commencé à nous renforcer. Je pense qu’il est le joueur idéal pour notre forme.”

L’occasion aussi de faire le point sur les départs possibles – notamment Dickmann et Viviani, dont on parle le plus – et les arrivées probables, mais là on ne voulait pas chambouler les noms : « N’ayez pas peur. J’ai un directeur sportif en qui je crois et quand les propositions arriveront, je les évaluerai. Mais pour le moment, ils ne sont pas là. Doit-on faire des gestes ?, nous les ferons pour nous fortifier. Je viens ici depuis plus d’un an J’ai investi beaucoup d’argent et je n’ai pas l’intention de gagner ma vie en Serie B. Le but est de grandir. Faire du shopping? Il n’y a pas de plan pour l’instant, alors vous savez, le marché peut me faire changer ce que je dis demain.”

Ce qui est certain, c’est la nécessité de rebrousser chemin, à commencer par le match contre Ascoli, après le coup porté à la Reggina : “Je suis très déçu et en colère. Nous n’avons pas d’alibi. Mais ce n’est que le premier match d’un très long championnat. Nous devons rester calmes et regarder devant. Je connais mon équipe. Maintenant, concentrons-nous sur le prochain défi car je suis conscient que nous pouvons faire bien mieux que ce que nous avons vu ».

Leave a Comment