“Je vous moi” Renato Vernizzi et Luca Vernizzi : un siècle de portraits

Après la courte pause du mois d’août, l’exposition « IO TU IO. Renato Vernizzi et Luca Vernizzi : Un siècle de portraits’ au Musée APE Parma, Centre culturel et d’exposition de la Fondation Monteparma.

L’exposition s’ouvre enrichie d’une autre œuvre importante de l’exposition : le portrait inédit que Luca Vernizzi a réalisé au même endroit que l’exposition pour Vittorio Sgarbi, qui a posé pour le célèbre portraitiste italien.

A cette occasion, Vittorio Sgarbi a souhaité saluer le travail de Renato et Luca Vernizzi avec des mots d’appréciation émouvants : « Le portraitiste sensible est le père Renato Vernizzi, le portraitiste hypersensible est le fils Luca. La sensibilité est la même, mais Luca rentre plus vite dans ses personnages que le personnage, qui ne se contente pas d’une application particulière grâce au goût préservé des temps durs des avant-gardes, mais de l’artisanat pur, c’est-à-dire de la rapidité d’exécution en une durée intérieure. , fait d’une confrontation avec le dépeint comme un défi : lui voler un rayon de vie, le transférer sur la toile. C’est un instant. Et puis juste un scintillement de lumière dans un œil, un voile de couleur dans les cheveux, aucune distraction de ce qui vous entoure, dans l’espace et dans l’environnement. Dans certains cas, cela pourrait être mieux, mais il s’agit de saisir une vibration insaisissable que Luca vole au personnage. Il est aisé de comprendre, en cherchant les portraits de son père et ceux de son fils, composant les instruments, qui se ressemblent, comme le dicte la continuité de l’atelier ; mais les résultats de Luca sont plus légers, plus directs, plus modernes. Aux meilleurs moments, ceux de Renato sont plus profonds car ils portent l’histoire avec eux. Maintenant que l’histoire est terminée, Luca essaie de garder vivante la vie de ce moment, de la vitesse d’obturation rapide dans laquelle cette transposition ou transfusion de vie a lieu. Donc après la pose, vous êtes de l’autre côté, sur la toile, sans savoir si vous êtes dans votre espace ou le sien. Luca vous a emmené ailleurs pour retrouver quelque chose à vous que vous aviez perdu. C’est ainsi que le portrait commence sa vie, tandis que vous vous éloignez de la vôtre. Alors, avec le temps, lui seul restera, et ton âme aura une demeure sûre ».

Avec l’exposition « IO TU IO. Renato Vernizzi et Luca Vernizzi: un siècle de portraits “Musée APE Parma, la Fondation Monteparma poursuit son activité de redécouverte et de valorisation du patrimoine artistique local à travers, dans une sorte de dialogue intergénérationnel couvrant tout le XXe siècle à nos jours, les portraits des illustres peintre d’origine parme Renato Vernizzi aux côtés de celui de son fils Luca, un artiste confirmé qui a su grandir dans le sillon familial tout en conservant une forte originalité expressive.

Les protagonistes de cette exposition, organisée par Angelo Crespi et Carla Dini, sont en fait, avec les deux peintres, les visages qui peuplent leurs œuvres. Outre les membres de la famille, de nombreuses personnalités du monde culturel, artistique et scientifique, dont certaines sont fortement associées à Parme, rendent cette proposition particulièrement captivante : Arturo Toscanini, Giorgio Torelli, Baldassarre Molossi, Giulietta Masina, Mariuccia Mandelli (Krizia), Giovanni Testori, Giuseppe Sgarbi, Umberto Veronesi, Paolo Crepet et Mario Andreose ne sont que quelques-uns des noms célèbres exposés.

Le parcours de l’exposition, composé d’une centaine d’œuvres, issues de la collection d’art de la Fondation Monteparma et de collectionneurs privés, permet en effet de reconstituer les moments clés de la production de Renato et Luca Vernizzi, où les œuvres des deux les peintres passent en autonomie, mais aussi dans une section intéressante consacrée aux comparaisons, à la découverte des similitudes et des différences qui caractérisent leurs recherches.

En vente dans la librairie APE Parma Museo et en ligne (www.mupeditore.it), le catalogue de l’exposition publié par Monte Università Parma présente une importante section iconographique accompagnée d’un essai critique d’Angelo Crespi et d’une réflexion de Carla Dini sur l’art du portrait , auquel s’est ajouté un souvenir de Renato Vernizzi par Stefano Spagnoli, qui fut son élève, et quelques notes intéressantes de Luca Vernizzi résultant de l’échange artistique avec son père.

L’exposition est à découvrir jusqu’au 16 octobre, du mardi au dimanche de 10h30 à 17h30.

Les réservations ne sont nécessaires que pour les groupes de plus de 8 personnes. Pour informations et réservations tél. 0521 2034 ou email: info@apeparmamuseo.it. Informations également sur le site : www.apeparmamuseo.it.

Leave a Comment