Fréquentation scolaire sans oublier le risque Covid : “Préparez-vous à être prêt”

Car les dispositions d’urgence en vigueur en milieu scolaire expireront le 31 août 2022 et, en l’absence de nouvelles prolongations ou renouvellements spécifiques, ne prolongeront pas leur fonctionnement à l’année scolaire 2022/2023 suivante. De ce fait, les conditions légales d’une nouvelle planification par le ministère de la mise en œuvre des mesures de lutte contre le Covid-19 n’ont pas été trouvées à ce jour. Par conséquent, le “Plan de poursuite des activités scolaires, d’éducation et de formation dans les établissements de l’éducation nationale” n’est pas reconduit. Ergo, l’école commencera sous la devise “préparez-vous et soyez prêt”.

Ces derniers jours, la Direction de l’Education et de la Formation du Système Educatif du Ministère de l’Education a transmis aux établissements scolaires du premier et du second cycle de l’enseignement, notamment les écoles pairs et non pairs, la formation scolaire et professionnelle et les centres provinciaux pour adultes éducation la circulaire ‘Contraste avec la propagation de la contamination du Covid-19 dans les écoles. Références techniques et réglementaires pour la rentrée 2022/2023’.

Les objectifs prioritaires, en termes de cadre épidémiologique et de preuves progressivement disponibles, sont la continuité de la fréquentation scolaire et l’impact minimum des mesures d’atténuation des risques sur les activités didactiques et éducatives.

Le séjour à l’école n’est autorisé qu’en l’absence de symptômes de fièvre et uniquement en l’absence d’un test de diagnostic pour la recherche d’un Sars-CoV-2 positif ; hygiène des mains et « étiquette respiratoire » (par ce dernier terme on entend dans la littérature les comportements appropriés à mettre en place pour contrôler le risque de transmission de micro-organismes de personne à personne, comme se protéger la bouche et le nez en cas d’éternuement ou de toux avec des mouchoirs en papier , etc.); l’utilisation de respirateurs Ffp2 pour le personnel scolaire et les élèves à risque de développer des formes graves de Covid-19 ; assainissement ordinaire (périodique) et extraordinaire en présence d’un ou plusieurs cas confirmés, selon les indications du problème rapport Covid-19 n. 12/2021, ‘Recommandations provisoires sur l’assainissement des établissements non sanitaires dans l’urgence actuelle de Covid-19 : Environnements/Surfaces. Mise à jour du rapport Covid-19 Iss n. 25/2020. Version du 20 mai 2021 ». Les outils de gestion des cas suspects/confirmés et des contacts ; changements d’air fréquents.

Le document identifie d’éventuelles mesures de prévention supplémentaires, à activer si nécessaire en fonction des dispositions des autorités sanitaires, en ce qui concerne les modifications du cadre épidémiologique, telles que la distance d’au moins 1 mètre (si les conditions logistiques et structurelles le permettent) ; précautions parfois avec risque d’agrégation; l’augmentation de la fréquence des assainissements périodiques ; la gestion des activités parascolaires et des laboratoires, en veillant à la mise en place des mesures préventives telles que la distanciation physique, les masques chirurgicaux/Fdps, l’hygiène des mains, etc. ; les masques chirurgicaux, ou Ffp2, en position statique et/ou dynamique (à moduler selon les différents contextes et phases de scolarisation) ; l’octroi de salles de sport/espaces à des tiers en concession avec obligation d’assainissement ; servir les repas dans les cantines avec des équipes ; consommer des collations au comptoir.

L’Istituto Superiore di Sanità a également publié les “Indications stratégiques provisoires de préparation et de préparation aux fins de réduire les infections à Sars-CoV-2 dans le cadre des services éducatifs pour enfants gérés par les autorités locales, par d’autres organismes publics et par des particuliers, et jardins d’enfants publics et privés pour l’année scolaire 2022-2023 », mis à jour au 11 août 2022. Au regard du tableau épidémiologique et des preuves progressivement disponibles, y compris pour les services éducatifs pour les maternelles et les jardins d’enfants, la nécessité de garantir la continuité de la fréquentation et de s’assurer qu’un effet minimal des mesures d’atténuation sur les activités scolaires est confirmé. Les indications rappellent les particularités didactiques et pédagogiques de ces parcours éducatifs et scolaires qui ne permettent pas d’appliquer certaines mesures préventives, tant non pharmacologiques (ex. distanciation physique et utilisation de masques) que pharmacologiques (la vaccination anti-Covid-19 est autorisée pour les enfants à partir de 5 ans). À l’exception des mesures ci-dessus, qui ne sont pas applicables, les mesures de prévention de base pour la reprise scolaire qui s’appliquent à tous les niveaux d’enseignement sont confirmées.

En cas de relance de la circulation virale du Sars-CoV-2, à activer, le cas échéant, à la disposition des autorités sanitaires, d’autres mesures de prévention seront possibles, comme les activités éducatives à mener – compatibles avec les espaces disponibles et le potentiel organisationnel – assurer des groupes stables d’enfants; l’interdiction d’apporter des objets ou des jeux de la maison dans les salles d’activités, en évitant l’usage mixte des jouets entre enfants appartenant à des groupes différents ; l’accueil et les retrouvailles, si possible, organisés à l’extérieur et, s’ils se déroulent dans un environnement fermé, assurer un nettoyage approfondi et une ventilation fréquente et adéquate de la pièce. Accès à la structure accompagné d’un seul adulte; la gestion des repas dans les cantines scolaires, où la promiscuité entre enfants de groupes différents est limitée au maximum. La consommation de collations dans le même espace d’expérience dédié au groupe d’enfants.

Leave a Comment