Et maintenant tout le monde à la mer, personne n’est exclu (gratuit en effet) grâce à «Together with you» – Corriere.it

de Enée Contique

L’association Debora Donati a accueilli 300 personnes gravement handicapées à Punta Marina (Ra) : 18 stations et 20 bénévoles. Un projet conçu avec le mari malade de la SLA, décédé plus tard. ENTRÉE LIBRE

Ce sont souvent leurs dernières vacances. Pas toujours, mais ça arrive. Un séjour sur la plage, pour voir la mer. Une longue halte sur le rivage pour entendre le bruit des vagues, se faire caresser par le soleil. Bronzez un peu, vivez l’été à la manière des vacanciers à moitié italiens. Au bord de la mer, comme tout le monde. Seulement ils sont Patients battus, tétraplégiques gravement handicapés, parfois terminale. La plage, faite spécialement pour eux, est celle de Punta Marina, dans la municipalité de Ravenne. «Ensemble avec vous» géré par l’association de bénévoles du même nom. Un point sur la Riviera la plus emblématique des Belpaese, la Romagne qui embrasse la côte adriatique de Cattolica, Riccione et Rimini jusqu’aux rives de Ferrare.

A l’été qui approche doucement du générique, les trois cents invités de l’association qu’il a une vingtaine de volontaires déployés. “Nous avons 18 postes de travail – explique le président” Débora Donatic – ce n’est pas une plage comme les autres. La raison sous-jacente est claire. Mais accueillir des personnes lourdement handicapées, c’est avoir des bornes au milieu du sable qui garantissent l’électricité avec des colonnes spéciales ». Parce que, par exemple, un patient atteint de SLA est constamment attaché à un ventilateur et que l’hydratation et la nutrition sont souvent garanties par l’IV.

Le rêve devenu réalité

Tout a commencé à l’initiative de Debora Donati, qui, comme mentionné, préside l’association, et de son mari Dario Alvisi, qui souffre de la SLA. Ce qui l’a éloigné en 2018, mais sans l’empêcher de pour réaliser son rêve. Parce que la plage a été inaugurée cette année-là. «Dario et moi – dit-il – cherchions depuis longtemps une plage où nous pourrions passer des vacances, sans que les problèmes de la maladie de mon mari nous en empêchent. Dans le Salento, grâce à l’association “Je peux”, nous avons trouvé une plage adaptée. C’était l’un des rares en Italie ». De que le couple éprouve il a su exporter le savoir-faire pour pouvoir le répliquer aussi en Romagne. «Cependant, nous sommes maintenant l’une des premières plages disponibles spécialement pour les touristes handicapés du nord de l’Italie“.

Il y a à peine quatre ans – c’était en 2018 – la Riviera romagnole n’avait pas de plages équipées pour les personnes gravement handicapées. L’entrée et l’accueil sur la plage sont gratuits. Tandis qu’à quelques mètres de là dans l’ancienne école maternelle de Punta Marina, grâce au bonus tremblement de terre et à l’éco-bonus, et avec une campagne de crowdfunding, trois appartements pour personnes gravement handicapées. «Même de belles choses arrivent – dit Debora -. Par exemple à Dorin, notre hôte, des amis ont payé pour séjourner dans ces appartements ». En les observant sur leurs lits de bronzage, les personnes handicapées semblent se contenter d’un séjour statique au soleil. Et ce serait déjà un miracle dans leur condition. Pourtant, ils sont accompagnés de une équipe de bénévoles inlassablement et avec enthousiasme, ils se baignent et peuvent même faire une balade en bateau grâce à une collaboration entre l’association « Insieme a te » et Marinando.

Certains peuvent même aller faire du canoë. “Nous avons toujours équipé les bateaux pour la même raison – explique Debora – de tout le nécessaire pour assurer le fonctionnement des machines, jusqu’aux supports vitaux”. Et la plage sera de plus en plus équipée à l’avenir dans l’espoir des bénévoles.

L’appel d’offres

Prochainement l’association « Insieme a te » participera à un appel d’offres pour obtenir une concession de la plage et ainsi pouvoir développer d’autres projets sur une portion de plage non touchée par appels d’offres dans le cadre de la loi Bolkestein en 2024. Mais de nombreux rêves se sont déjà réalisés : prendre un bain peut sembler une activité banale, mais ce n’en est pas un. «Cette année – dit Debora – nous avons reçu une famille avec trois frères, Giacomo, Giovanni et Stefano. Le plus âgé est Giacomo, 11 ans et atteint d’une maladie rare. Il ne peut pas marcher. Tous les trois ne s’étaient jamais baignés dans la mer“. Mais comment est-il possible de réaliser ce genre de rêve? La gestion des fans reste essentiellement avec les membres de la famille.

«Nos bénévoles sont très responsables et s’occupent du reste : nous avons une chaise spéciale équipée pour les personnes alitées qui sont placées au-dessus avec des ascenseurs. Et avec cette chaise on va dans l’eau. Nous avons aussi un canot dans lequel nous plaçons des ventilateurs et des appareils de survie ». Eux, les bénévoles, font très attention à ce que l’eau ne remplisse pas le bateau et aident les personnes handicapées à profiter de leur salle de bain, car le siège laisse les bras et les jambes libres. Et la vague de la mer semble lui donner, au moins pour un instant, presque l’illusion de pouvoir les émouvoir.

27 août 2022 (changement 27 août 2022 | 17:26)

Leave a Comment