Réseau intégral de soins et de recherche sur le cancer: La stratégie IRST-AUSL Romagna pour lutter contre le cancer (20-22 septembre, Auditorium San Giacomo, Forlì)

Réseau global de soins et de recherche sur le cancer : la stratégie IRST-AUSL Romagna pour lutter contre le cancer Audi

Vaste réseau de soins et de recherche contre le cancer :
la stratégie IRST-AUSL Romagne contre le cancer

Auditorium San Giacomo – Musées de San Domenico
Piazza Guido da Montefeltro, 12 – Forlì

20 – 22 septembre 2022

Du 20 au 22 septembre à l’Auditorium San Giacomo de Forlì, trois jours avec des représentants des institutions et des experts des principaux centres onco-hématologiques italiens, l’AUSL Romagna et l’IRST “Dino Amadori”, pour discuter de l’organisation du réseau du cancer , recherche, soins, relation avec les patients et monde du volontariat

Forlì, 29 août 2022 – La stratégie que l’IRST « Dino Amadori » IRCCS et l’AUSL de Romagne ont mise en place pour lutter contre le cancer repose sur trois mots clés : réseau, recherche et relation. Les mêmes mots qui seront le fil conducteur du Congrès »Vaste réseau de soins et de recherche sur le cancer – CCCRN : L’IRST – AUSL Romagna Strategy to Fight Cancer“Prévu à partir de Du 20 au 22 septembre à l’Auditorium San Giacomo de Forlì avec le patronage de l’Institut Oncologique de Romagne – IOR.

Un événement d’une grande profondeur scientifique destiné à mettre en lumière les avancées réalisées et les perspectives à concrétiser du dernier grand projet de prof. Dino Amadori: créer un réseau territorial qui, en renforçant le potentiel des structures de l’IRST IRCCS et de l’AUSL de Romagne, est en mesure d’assumer la prévention primaire des pathologies oncologiques, de tout le parcours du patient oncohématologique, depuis le début du diagnostic au traitement de la maladie, ainsi que la gestion de la phase critique avancée et la poursuite de la reconnaissance européenne en tant qu’institution de recherche.

Le programme, joué sur les termes qui composent l’acronyme CCCRN, oui ouvre le mardi 20 septembre immédiatement journée entièrement consacrée à la valeur du “networking”. Grâce à la présence du président de la région Émilie-Romagne, de cadres supérieurs du ministère de la Santé, de représentants de l’Organisation des instituts européens du cancer (OECI), de chercheurs et de cliniciens faisant autorité des hôpitaux scientifiques et instituts de traitement (IRCC) et du Recteur de l’Université de Bologne, le thème de l’organisation du réseau d’oncologie dans le contexte européen, national et régional sera abordé. À la fin de la première journée, le prix “Dino Amadori” 2022 sera décerné à certains des jeunes oncologues italiens les plus prometteurs.

Purement axé sur la santé et la recherche translationnelle, la deuxième journée sera divisée en neuf sujets, dédiés aux pathologies oncologiques individuelles telles que les tumeurs pulmonaires, les tumeurs hématologiques, les tumeurs osseuses, les tumeurs rares, les tumeurs mammaires, les tumeurs uro-gynécologiques et gastro-intestinales, ainsi que approches diagnostiques et thérapeutiques médecine radiométabolique, radiothérapie et soins palliatifs. L’objectif de chaque thème, auquel participeront des intervenants prestigieux du contexte national, est de faire le point sur les nouvelles approches thérapeutiques et les objectifs atteints par les diagnostics avancés. La journée se conclura par un spectacle public (entrée à partir de 20h30, toujours à l’Auditorium), précédé d’un dialogue comparatif sur la médecine du genre en oncologie intitulé “Le septième jour il s’est reposé, je ne l’ai pas fait” de et avec Enrica Tesio et Andrea Mirò. Cette dernière est inscrite au programme de la Semaine du Bien Vivre, dont l’IRST IRCCS est l’un des fondateurs.

la troisième édition dernier jour du Congrès, jeudi 22, tournera autour de la valeur de la relation, à la nécessité de proposer un “nouvel humanisme” capable de briser l’indifférence, de nourrir la culture de la solidarité et de mettre les plus vulnérables au centre, thèmes centraux de l’engagement social et professionnel proposé par le Pr Dino Amadori . Deux thèmes du matin, l’Afrique et le panorama du volontariat national italien. Avec les expériences du professeur Dino Amadori dans la zone subsaharienne – réalisées pendant de nombreuses années à travers le jumelage avec le Bugando Medical Center à Mwanza (Tanzanie) – il sera possible de connaître et d’apprécier ce que la Fondation Akbaraly a fait pour au profit des femmes atteintes de pathologies oncologiques de cette région. Précédé d’une conférence sur la valeur du volontariat par le professeur Stefano Zamagni, professeur d’économie civile à l’Université de Bologne et référence faisant autorité pour les questions du troisième secteur, une comparaison approfondie sera faite entre certaines des principales organisations à but non lucratif au niveau national , Dynamo Camp, Lega del Filo d’Oro et Istituto Oncologico Romagnolo (IOR), qui témoigneront de la manière dont l’écoute, les soins et le soutien émotionnel peuvent vraiment raviver l’espoir, découvrir des ressources inattendues et des histoires difficiles peuvent aider.

“Le rêve de Dino Amadori devient progressivement réalité, il reste encore un long chemin à parcourir, mais le rythme est fixé. En premier lieu, l’Institut Meldola s’innerve dans le territoire, passe du centre au réseau, et montre, à l’heure où la focalisation sur les soins non hospitaliers s’est nécessairement intensifiée, qu’il est possible d’articuler l’hôpital et le territoire. , conformément à l’importante expérience de l’Ausl de Romagne. Deuxièmement, l’intégration de l’aide et de la recherche permet non seulement d’offrir dans chaque point de la Romagne connecté au réseau le meilleur de la recherche actuelle sur le cancer, mais aussi d’exporter les méthodes et l’innovation, faisant ainsi du territoire une référence nationale et internationale. ” a déclaré le président de l’IRST, Professeur Renato Balduzzi.

« L’immense héritage moral et scientifique de Dino Amadori ne peut être rassemblé en trois jours, mais les fondations supplémentaires pour la croissance de l’IRST et la coopération internationale et nationale pour vaincre le cancer peuvent être conçues ensemble. Soulager la douleur de nombreuses familles, réintégrer les patients atteints de cancer dans la société civile est désormais un défi potentiel, bien que difficile. Ensemble, nous ne pouvons le faire qu’en mettant la recherche, l’aide sociale, les efforts de la société civile dans la même direction et mission : les tumeurs ça suffit !” selon le directeur scientifique de l’IRST, le Pr. Jean Martinellic.

Le congrès, qui se déroule uniquement en personne, est gratuit et l’inscription sur le portail spécial est obligatoire www.congressocccrn.it. L’événement se déroulera conformément à la réglementation en vigueur en matière de confinement de la pandémie de Covid19.

Leave a Comment