Téléphérique de Trento Bondone, rapport approuvé

Trento – La procédure de demande de financement du projet de téléphérique Trento-Monte Bondone avance bien et doit être soumise par la province au ministère des Infrastructures durables et de la Mobilité d’ici le 31 août.

Le conseil municipal a adopté une résolution prenant note des résultats de l’étude de faisabilité préparée par le groupe de travail mixte composé de techniciens de Trentino Sviluppo, de la province et de la municipalité. Par ailleurs, le conseil a approuvé le rapport de cohérence de l’intervention avec le plan d’aménagement urbain pour une mobilité durable de la commune, rapport qui doit être joint à la demande de financement.

Premier lot fonctionnel. Compte tenu du financement, il a été décidé de procéder à la préparation d’un projet divisé en deux étapes : la première constituée des deux tronçons ex Sit – ex Italcementi et ex Italcementi – Sardagna et une seconde constituée de deux autres tronçons Sardagna – Vaneze et Vanèze-Vason. La demande de financement ne concernera que la première parcelle fonctionnelle (ex Sit – ex Italcementi – Sardagna) pour un montant de 37,5 millions d’euros, mais la documentation préparée sera intégrée à un document encadrant la parcelle dans l’intervention globale contre un prix de revient estimé à environ 70 millions d’euros.

Deux cibles : les civils et les touristes. La nouvelle connexion funiculaire est configurée comme un système de transport public rapide. L’objectif de référence est double : d’une part, l’usine remplacera l’actuel funiculaire Trento-Sardagna, qui devrait être remplacé prochainement en raison de son âge avancé. La nouvelle usine pourra intercepter de nouveaux passagers car elle sera plus rapide et car la gare de Sardagne sera moins décentralisée que l’actuelle. Le raccordement est également destiné aux résidents et propriétaires de résidences secondaires sur les hauteurs. En plus de la fonction de transport public pour le citoyen, il y a aussi la fonction touristique qui améliorera l’attractivité de Monte Bondone.

La première valise de ville. Le nouveau système funiculaire part de l’ancienne zone d’Italcementi (à droite Adige) avec un arrêt dans la ville de Sardagna. Une liaison funiculaire est également prévue entre l’ancien quartier d’Italcementi et l’ancien Sit, qui abrite le nouveau centre intermodal. L’idée est qu’à partir de l’ancien Sit un premier tronçon horizontal de liaison avec l’ancien Italcementi puisse démarrer puis remonter le Bondone. Ce premier tronçon est configuré non seulement dans le cadre de l’usine de Bondone, mais aussi comme élément de mobilité urbaine pour relier les deux rives du fleuve, dont la traversée est très compliquée par les critiques hydrauliques qui le caractérisent. La connexion s’ajoute ainsi à la nouvelle piste cyclable et piétonne prévue afin de fournir un itinéraire rapide pour rejoindre les services de l’ancien Italcementi : le parc, le parc des expositions, la résidence étudiante, le grand parking, le départ pour Monte Bondone . Une liaison piétonne et cyclable efficace entre les deux rives est une condition préalable essentielle pour faire de l’ancien Italcementi un véritable quartier urbain par rapport à tous les éléments qui composent le système de mobilité urbaine.

Les trois gares intermédiaires et l’arrivée à Vason. La première gare intermédiaire de Piedicastello sera placée le long de la nouvelle piste cyclable-piétonne afin de permettre aux cyclistes d’accéder à l’usine et donc au Monte Bondone. La deuxième gare intermédiaire se trouve en Sardagne, dans la partie sud de la zone habitée, dans une zone qui permet une connexion facile grâce au réseau routier existant et permet des survols des maisons. Il est prévu de construire l’entrepôt de véhicules à la gare intermédiaire de Sardagna.

La deuxième parcelle fonctionnelle de l’intervention complète la connexion entre la ville de Trento et Monte Bondone à travers la construction de deux autres tribus se développant à partir de la Sardagne. La troisième gare intermédiaire est à Vaneze, la dernière partie de la liaison permet de rejoindre Vason.

En cas d’évaluation positive par le Ministère, avant de procéder à la procédure nécessaire à la construction de la première parcelle, la possibilité de réaliser l’intégralité des travaux grâce au partenariat public-privé, en utilisant le financement de 37,5 millions d’euros en quote-part à la charge de l’administration publique dans les limites fixées par la loi.

Leave a Comment