Belotti : « Je voulais juste Roma. Dybala et moi ne sommes plus des enfants. Abraham une incitation’ | un concours

Voici les premiers mots en conférence de presse d’Andrea Belotti qui est devenu un nouveau joueur de la Roma depuis 5 jours

Après six saisons à deux chiffres, vous n’avez marqué que 8 buts l’an dernier. Quelles sont les raisons?
“L’année dernière, par rapport aux autres années, j’ai eu une saison mouvementée. J’ai eu des blessures, principalement par accident. Le premier était un coup de pied sur le péroné, un autre était musculaire et un autre était un coup de poing à la cheville. Ils m’ont tenu à l’écart un peu plus. que les autres saisons. Ce n’est jamais facile, quand on est en forme, de revenir sur le terrain après une blessure. J’ai joué moins que mes standards.

C’était quel été pour toi ?
“Il y a aussi eu d’autres joueurs qui sont sans équipe depuis longtemps. Ma priorité était de venir à Rome, il y a un projet important et une entreprise avec des ambitions. Je ne cherchais pas un contrat qui me protégerait, mais un projet et une situation sportive qui me conviennent je pense que la Roma était la meilleure opportunité pour moi je n’y ai même pas pensé ça a toujours été ma priorité et être une super équipe connaissant Abraham c’est une incitation supplémentaire à s’améliorer. super équipe tout le monde est fort ».

Comment allez-vous maintenant, combien de temps vous faudra-t-il pour atteindre le sommet ? “
C’était un été spécial. Voyant que la situation allait, j’ai embauché un préparateur sportif pour m’entraîner car les préparatifs avaient déjà commencé et il fallait que je sois prêt. J’ai fait deux entraînements et puis j’ai tout de suite joué, même si ce n’était que 10 minutes. Physiquement ça se passe bien, seuls les déplacements de l’équipe restent à peaufiner. Je dois juste travailler.

Y a-t-il une chance de faire plus que la quatrième place ?
“C’est une saison spéciale à cause du championnat du monde. De janvier à juin, de nombreux concours sont organisés. Parce que c’est une grande équipe, tout le monde sera nécessaire. L’objectif principal de la Roma est de gagner match après match. Quand je suis arrivé, j’ai ressenti le désir de gagner. Dans chaque match, nous devons nous concentrer sur la victoire, puis à la fin, cela montrera où nous en viendrons. ne fixez jamais de limites”

Quand le premier contact est-il venu à Rome ? Avez-vous vu la fête de la conférence?
“Le premier contact a eu lieu en juillet, mais la Roma était à fond à l’attaque. La semaine dernière, le responsable m’a posé des questions sur ma situation et si je pouvais attendre 72 heures avant de prendre une décision. Je lui ai tout de suite donné ma disponibilité car ma priorité était d’arriver ici même s’il n’y avait rien au départ. Après ces 72 heures, le directeur a rappelé et en deux ou trois jours tout était fait. J’ai vu la fête et c’était très beau, nous avons vu tout l’amour entre Rome et ses habitants. C’était un spectacle fantastique.”

Après tant d’années, vous venez jouer pour la Roma et vous n’êtes pas sûr de la propriété, de la façon dont vous vivez cette situation et du sentiment que cela vous a donné de retrouver Dybala.
Je vois plus la situation avec Abraham comme une opportunité de m’améliorer, de grandir. Je sais que c’est un grand attaquant et cela m’inspire à en faire plus chaque jour. Nous avons rencontré Paulo et c’était agréable de le retrouver, mais les premiers mots étaient plus le chemin que nous avons pris. Nous sommes partis de Palerme ensemble, nous étions tous les deux à Turin mais dans des équipes opposées et puis nous nous sommes retrouvés ici. La première chose que nous avons remarquée était notre chemin de croissance, maintenant nous avons atteint un niveau de personnalité et de maturité qui a attiré notre attention.

A titre personnel, quels sentiments vous a procuré l’accueil que vous a réservé le stade ?
La magie. C’était amusant d’être témoin de tout ce qui s’est passé, j’attendais et j’ai entendu les fans me chercher. À partir de là, c’était comme sentir l’affection des gens sur la peau. Quand je suis arrivé, je ne m’attendais pas à attraper autant de monde. C’est une chose de l’entendre, une autre de le voir. C’était incroyable de vivre leur excitation, l’ambiance, l’hymne, c’était comme un rêve. Si j’avais marqué, ça aurait été parfait. MAIS c’était quand même inoubliable.

Leave a Comment