Commerce agroalimentaire de l’UE : +32 % par rapport à 2021 – Économie et Politique

La Commerce agroalimentaire de l’UE il croît de 32 % par rapport à 2021 et marque un record en mai 2022, avec des exportations et des importations de 19,4 et 15,6 milliards d’euros. LA Des prix ils s’ajustent à l’inflation mondiale des matières premières. En 2022, les exportations vers le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Ukraine, l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne ont augmenté, mais ont chuté vers la Chine, d’où les importations ont augmenté. Les céréales et les produits laitiers sont parmi les produits les plus exportés, tandis que le café, les noix et les fruits sont les plus importés.

Le commerce agroalimentaire de l’UE en hausse à partir de 2021

selon ce dernier relation publié par Direction générale de l’agriculture et du développement rural de la Commission européenneLe commerce agroalimentaire de l’UE continue de s’adapter à la hausse mondiale des prix des matières premières et, en partie grâce à ces hausses, la valeur totale des 34,9 milliards euros en mai 2022, 32% de plus que l’année précédente.

Sur ce montant, 19,4 milliards d’euros ont été facturés à l’exportation et 15,6 milliards d’euros à l’importation, en croissance tant sur une base annuelle (+ 21 % et + 48 % respectivement) que sur une base mensuelle (+ 8 % et + 15 % par rapport à avril 2022). ), une croissance record pour le marché agroalimentaire européen depuis les années 2000.

Commerce agroalimentaire total et balance commerciale de l’UE depuis 2000

(Source photo : rapport publié par la direction générale de l’agriculture et du développement rural de la Commission européenne)

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Le commerce avec le Royaume-Uni, les États-Unis et l’Afrique subsaharienne se porte bien

La principales destinations d’exportation des produits agroalimentaires de l’UE sont successivement le Royaume-Uni, les États-Unis, la Chine, la Suisse et le Japon. Entre janvier et mai 2022, les exportations vers le Royaume-Uni ont augmenté par rapport à l’année précédente (+21%), grâce à une augmentation des préparations à base de céréales, de vin et de viande de volaille (+22%, +17% et +48% respectivement). ), aux États-Unis (+22 %) et en Afrique subsaharienne (+15 %), où 4,6 milliards d’euros ont été atteints grâce à la croissance des volumes de ventes d’huile de tournesol, de sucre blanc et de maïs (+972 %, + 65 % et +56%).

La Chine, importe bien, exporte mal

Inversement, les exportations Chine Je suis diminué 29% par rapport à l’année précédente, avec une valeur commerciale de 5,7 milliards d’euros contre 8 milliards d’euros en 2021.

Cependant, si l’exportation vers la Chine n’a pas été la meilleure durant cette période, ad augmenter par rapport à 2021, il était importations du pays (+69%), qui atteint 3,7 milliards d’euros grâce aux importations d’acides gras et de cires, d’aliments pour animaux de compagnie, de farine de soja, de viande de volaille et de préparations à base de miel (+144%, +80%, +424%, + 131% et +114% respectivement).

L’Australie a également connu une forte hausse de ses importations, +124% par rapport à 2021, avec un marché de 1,9 milliard d’euros grâce au commerce du colza, du vin, de la laine et de la soie (+206%, +11% et +104% respectivement). Les importations, en revanche, ont diminué en provenance de Cuba, du Nigéria et du Canada.

Les échanges agroalimentaires avec l’Ukraine et le Brésil augmentent

Compte tenu du Mai 2022, les exportations de produits agroalimentaires de l’UE vers l’Ukraine ont augmenté de 27 % par rapport à avril et ont atteint les niveaux d’avant l’invasion de 233 millions d’euros, mais les volumes d’exportation de viande et de légumes ont également augmenté par rapport à mai 2021 (de 102 % et de 148 % ). Les exportations au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ont également augmenté de 44% sur un an, avec des exportations de blé en forte croissance (+35% par rapport à mai 2021), notamment au Maroc (+625%) et en Tunisie (+208%), tandis que les échanges sont restés stables par rapport à avril. Globalement, les exportations de céréales et préparations céréalières de cette zone ont augmenté de 75 % depuis 2021 pour atteindre 919 millions d’euros.

Au sixième mois de 2022, les importations de l’UE ont augmenté principalement au Brésil (+41 % par rapport à avril et +84 % par rapport à mai 2022), où les importations d’oléagineux et de céréales ont augmenté de 39 % et 268 % par mois (+459 et +72 ). millions d’euros respectivement) et en Ukraine (+36% par rapport à mai 2021), qui atteignent à nouveau 665 millions d’euros grâce aux oléagineux et aux céréales, qui progressent ici de 83% et 67%.

Céréales, produits laitiers, café, fruits à coque et fruits au cœur du commerce agroalimentaire de l’UE en 2022

Par rapport à 2021, de janvier à mai 2022, les exportations de produits agroalimentaires de l’UE ont augmenté principalement parmi : des céréales (+ 33 %), en préparations à base de grains et grains moulus (+ 18%) et en les produits laitiers (+16%), pour une croissance totale de 3,9 milliards d’euros. exportation de Beurre ont augmenté en valeur et en volume (+37% et +6% respectivement), tandis que ceux de lait en poudre ils ont augmenté en valeur, mais pas en volume.

Au cours de la même période, tant le prix à l’importation du café (+2 milliards d’euros par rapport à 2021) que le montant de maïs importé (+ 44 % par rapport à 2021). entrée de pommes Et des poires et de nectarines Et les pêches (dont les importations ont augmenté principalement depuis l’Afrique du Sud) ont augmenté en volume (+2% et +9% respectivement) mais leur valeur a diminué. En revanche, l’importation de des noisettes Et noisettesprincipalement des États-Unis, de la Turquie et du Vietnam ont augmenté à la fois en valeur, en hausse de 8 % par rapport à 2021 (9,3 milliards), et en volume.

L'ue exporte des produits agroalimentaires vers l'extra Ue et l'ue importe des produits agroalimentaires de l'extra Ue

L’ue exporte des produits agroalimentaires vers l’extra Ue et l’ue importe des produits agroalimentaires de l’extra Ue

(Source photo : rapport publié par la direction générale de l’agriculture et du développement rural de la Commission européenne)

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Leave a Comment